AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LES SOUVENIRS.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
breitou

avatar


MessageSujet: LES SOUVENIRS.   Dim 25 Oct - 14:03

LES SOUVENIRS.





‘…Comme dans la chanson nostalgique de L’ENRICO.. !’









Je n’ai pas quitte ma Goulette, à bord d’un paquebot, encore
moins sur une chaloupe ni pirogue tirées vers le large par un vent amer. Ou un
courant bâtard.



Non, rien de tout cela, d’autres l’ont quitté avec ou sans regrets
par un jour de soleil, de grisailles ou sous une lune triste et morne.



Je n’ai pas entendu les chaines claquer comme un fouet au
départ d’un quai crasseux.



Je n’ai pas quitté une amie mais une maitresse abandonnée à son destin.


Un départ à toujours ses raisons, et ce ne sont pas les
arguments qui manquent pour justifier un départ définitif. Certes on part toujours à cause de quelque
chose. Cette chose qui réconforte ce départ. Les arabes disent ‘…Ouffet el kobza…’ Le pain est fini… !’
Sous entendu son GAGNE PAIN.



Les juifs ne disent pas ‘…OUFFET EL KOBZA…’ Mais ‘…Nous n’avions
plus notre place… !’



Sous entendu le pain était là mais les conditions ne le sont
plus.



La ville avec ses souvenirs ne vous quitte pas, jamais, elle
ne vous quitte et elle est toujours présente dans la mémoire tant que
cette mémoire ne s’éteint pas. Et qu’elle s’écrit.



Aussi bizarre que cela puisse être même un enfant de 5 ans se rappelle de sa
petite enfance et peut en parler plus tard, que dire alors de celui ou celle
qui a passe des années, bercé par la
mer, le ciel, et les conflits.






Dans le répertoire, des souvenirs, je ne connais personne
qui les occulte.



Mais bien au contraire, l’enfant du pays vieillissant, par
sa manière d’en parler, s’inscrit automatiquement dans la nostalgie par
diverses façons, soit il la peint ce qu’il
a aimé, soit il chante ce passé d’avant, soit alors il l’écrit ou se la raconte
plus tard.



Les souvenirs s’inscrivent aussi par des photos, par des
bouts de films.



Ils constituent l’héritage. Un héritage qui prend la forme d’un
album où chaque page parle de vécu. De cette ambiance qui fait de lui, UN NOSTALGIQUE.
Bien que la NOSTALGIE ne nourrisse pas son homme, elle l’aide surement à se
donner une place dans l’histoire.



Les souvenirs, heureux ou malheureux, sont les greniers de la mémoire, de cette
mémoire vivante, parlante dont on se lasse pas d’évoquer et ils sont rares ceux qui n’en parlent pas souvent avec
émotion.



Quitter son pays fait toujours naitre l’émotion, le rire, le
bon vieux temps où chacun de nous se donne l’illusion qu’il était ROI dans son
domaine. Roi certes mais pas déchu, bien
au contraire toujours régnant avec ses SOUVENIRS dans un monde qui ne ressemble
plus à son ancien beau vieux temps.






Tout est humain dans le rappel de ces épisodes qui nous ont
marqués pour certains durement pour d’autres beaucoup moins et qui donnent le
sentiment d’apprendre à l’autre que le meilleur partage qui nous soit donné, c’est
d’en parler, de faire revivre à travers
ces témoignages volés au passé, un grand
pan de notre histoire sans doute méconnu
par ceux ou celles qui ont ratés quelque
chose.



Voici venu l’air d’avant mêlé au présent qui donne l’envie d’aimer aussi bien le passé que
le présent et dire aux autres, aujourd’hui ‘…Merci Mon D ieu, d’avoir vécu un
temps que je raconte… !’
Revenir en haut Aller en bas
 
LES SOUVENIRS.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.
» Souvenirs en pot
» Plein de bons souvenirs
» Des souvenirs quoi faire avec ?
» Souvenirs, émotions, beaux textes.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE THEATRE DE BREITOU :: LA GOULETTE - TUNIS - MAROC - ISRAEL - SOUVENIRS SOUVENIRS-
Sauter vers: