AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 DU BURLESQUE ET DU COCASSE.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
breitou

avatar


MessageSujet: DU BURLESQUE ET DU COCASSE.   Lun 19 Oct - 13:16

Du burlesque et du cocasse.

Prenons kippour. Par exemple. Quel rabbin de quartier à LA Goulette ou ailleurs oserait par exemple interdire à ces nombreux sujets de rassembler sa famille lors de la sortie du jeun… ? Quelques minutes avant le son du shoffar, la délivrance, ou alors empêcher les femmes de venir s’asseoir prés de leur mari pendant la brakha des COHANIMS…. ?

Aucun religieux ne se serait aventuré à provoquer une révolution dans la syna. Sans se couvrir de honte et même de mots frisant l’injure.
Les femmes avaient bien leur coin balcon pour suivre le déroulement des prières. Certaines même hélaient leur époux ou père pour des raisons bien drôles. D’autres houspillaient ce dernier lorsqu’il abandonnait faute de moyens, une vente aux enchères lors de l’acquisition d’une mistwa.

Le folklore tenait aussi à ces jeunes époux ou célibataires à déambuler sur tout le long de l’avenue avec leur taleth sur les épaules, et calot pas kippa sur la tête; une façon d’être reliés de loin avec l esprit sain de la syna.

Qui de nous, juste après le son du cor, n' pas mordu une partie de coing bien bronzé, la faim ne s’embarrasse de matière pourvu que le ventre ait qq chose à broyer après une dure journée de jeun.

Certains payaient leur cafetier la veille ou le lendemain pour assouvir un besoin de café accompagné de cigarettes.

Aujourd’hui qu’en est t’il… A Paris ou dans les villes européennes…? La tradition des kippours en Tunisie s’est transformée ici en une rigidité qui a fait perdre cette liberté que nous avions dans nos anciennes villes de nos pays du Maghreb.

Le moindre écart dans une syna française de ces nouveaux principes ou règlement édictés par les maitres à penser, les nôtres là bas pensaient surement mal, je ne connais que celles là à présent, ont fait que nous avions perdus ce coté folklorique et qu’il faut se soumettre à présdent à ces règlements orthodoxes inspirés par les RAV, sinon bonjour les dégâts.

Ceux là même qui nous ont mis sur le droit chemin, comprenez par là, que nous n’étions que des brebis galeuses autrefois et que nos traditions et habitudes étaient considérées comme nulles et même contraires à la religion. Nous étions en marge du pêché spirituel, haj ve challom. Tant d’années passées dans ce pêche a fait de nous pendant des siècles peut être des ‘juifs religieux marginaux’.

Nous avons eu la chance de venir en France, pour remédier à cela et trouver ainsi la bonne voie.

De bons et vrais juifs.

Quant à moi, la fin de Kippour depuis 20 ans que je suis français, ne me rend pas plus fautif envers le seigneur même si j’insiste à ce que toute ma famille soit sous le taleth lorsqu’arrive le moment de la prière des COHANIMS.

Ne dit t’on pas chez nous ‘…TOURAH FI YED’AY’COM YE YOUD… ?’

Je ne pense pas avoir écorché qui que se soit puisque ce que je raconte est l’authentique vérité d’une tradition qui mêlait l’utile à l’agréable tout en respectant le sacré.

Albert Simeoni.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: DU BURLESQUE ET DU COCASSE.   Lun 19 Oct - 14:05

Ben oui tu as raison en Tunisie on se permettait pas mal de petits péchés sans savoir que s'en étaient des péchés.
Et il nous arrivez d'aller a la synagogue en bicyclette le samedi. Comme il en était pour mon oncle un de ces quattre.
A la alya de la Thora le rabbin appelle mon oncle:
--yetlaa bé cavod Hminou Allouche li yerkeb aal bisclet fe shabat !

Inutile de raconter le scandale qui s'est ouvert après cet appel, toute la synagogue s'en est prit au rabbin comment il ose s'adresser a un membre de cette façon.
J'espère qe Camus qui est plus agé se souvient de cet anecdote pour nous en dire plus, so tonton était rersté ou pas après çà.
balancoire
Revenir en haut Aller en bas
 
DU BURLESQUE ET DU COCASSE.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Photo d'un anniversaire à Nouméa sur le thème du Burlesque
» [Catégorie] A la manière du Cinéma Burlesque
» L'art du burlesque.
» Burlesque Girrrl d'Amoretti
» Sucre d'Orge splendeur burlesque !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE THEATRE DE BREITOU :: LA GOULETTE - TUNIS - MAROC - ISRAEL - SOUVENIRS SOUVENIRS-
Sauter vers: