AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ON A KIDNAPPE MADAME LA COMTESSE.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
breitou

avatar


MessageSujet: ON A KIDNAPPE MADAME LA COMTESSE.   Lun 8 Sep - 23:16

AU THEATRE CE SOIR....




Hammamet le 9/08/2008.

Tous les événements faits narrés et prénoms des acteurs cités dans cette comédie sont imaginaires.

La pièce qui vous est présentée ce soir est l’œuvre de Monsieur Albert Siméoni de la Comédie Breitouna.

Dans les principaux rôles....

Madame la Comtesse Hélène de la Coutière.......... MICHKA.
Monsieur le Comte Georges de la Coutière.............Camus Bouahniq.
Madame la Comtesse Gertrude.............................Lala.
Monsieur le Majordome Eustache..........................Braham.
Monsieur le Div_Boulakia......................................Monsieur Germain.

Madame la Comtesse Hélène de la Coutière, 88 ans née Chevillard épouse du Comte Georges de la Coutière sont de vieux châtelains Ils vivent dans leur château en Jolie -En Braie à quelques kilomètres au Sud de Paris.

ON A KIDNAPPE MADAME LA COMTESSE.



Acte I. Scène I.

Monsieur le Comte est dans sa verrière, il arrose ses plantes lorsque son Majordome Eustache...

‘...Monsieur, Monsieur... ! Votre femme a disparu... !’ Eustache
‘...Elle n’a pas disparue enfin Eustache... ! Egarée comme d’habitude... !’
‘...Oui mais cette fois ci, je trouve que cet égarement est trop long... !’
‘...Cela fait combien de temps qu’elle a disparu... !’
‘...Je l’ai croisé ce matin sur l’allée centrale vers 7 heures là ... !’
‘...Pourriez vous me chiffrez où me numérisez CETTE HEURE LA ... !’
‘...Oui, je vous ai dis 7 Heures... !’
‘...Mais enfin c’est vague tout cela... ! Soyez plus précis... !’
‘...Je ne peux l’être plus Monsieur 7 ce n’est pas 8... !’
‘...Ah enfin vous voilà devenu plus Clair... !’
‘...Monsieur devrait avertir la police... !’
‘...Pour une fois, je sens en moi monter en moi une dose d’adrénaline dans un container de liberté, ne nous pressons pas, nous avons toute l’attitude de la retrouver, ouvrez du champagne mon cher Eustache, nous allons fêter...Ma libération... !’
‘...Quoi la disparition de Madame la Comtesse... ?’
‘...Pas du tout, boire à la santé de ce merveilleux lever du soleil ... !’
‘...A midi... ? Je n’ai jamais vu monsieur le Comte aussi heureux comme sous ce zénith... ! Là Monsieur...Regardez là ?’
‘...Qui est là....Eustache... ?’
‘...Elle est là...!’
‘...Déjà...?’
‘...Vous voyez, elle est juste là... ?’
‘...Mais qui est là ???’
‘....Son ombrelle est sur le chemin, vous ne la voyez pas... ?’
‘...Ce qui veut dire quoi... ?’
‘....Que Madame la Comtesse a surement été kidnappée.. !’
‘...Ah qu’elle ....Bonh...Triste de Tristesse... !’
‘...Je pense que si Monsieur le Comte tiens à revoir Madame son épouse, il devrait déposer plainte... !’
‘...Servez-moi encore un peu de ce délicieux Mouchard de la Loudar... !’
‘...Vous semblez indifférent à ma proposition Monsieur le Comte... !’
‘...Une goutte de traitrise Château Brigou pour relever ce parfum exquis... !’
‘...Monsieur n’a peut être pas l’intention de s’attendrir sur le sort de Madame La Comtesse... ?’
‘...Allez un petit coup à la santé de notre vieille Suzonnette notre belle chatte qui a fui notre château par la faute de la Con tesse Triselle qui lui a servi un feuilleté de mensonges... !’
‘...Je m’inquiète pour le sort de Madame et si vous n’y voyez pas d’inconvénients, je vais de ce pas appeler la police... !’
‘...Hic, faites donc ce pas mon cher EustaAAAche, faites le donc, pour le moment je déguste la disparition de...Hic ma chère épouse... ! Le kidnapping du siècle de madame laAAAAA COMTESSE DE LA COUTURIERE... ! Y’a pas de quoi broder un ourlet ... ! Si ma chère... hic épouse a été violé hic volée et bien je subviendrais à ces charges... !’

‘...Monsieur le Comte Monsieur l’inspecteur est là, il veut vous parler... !’ Eustache.
‘...AlllOOOOO.... ! Ici Le maréchal de La Coutière, ma femme vient d’être kidnappée inspecteur... Prenez votre temps...!’
‘...Divisionnaire... ! Boulakia’
‘...DiviSIOOOOOn Charle Quint...au repos... ! Balles aux Couilles au canOOOONNNN... ! A l’attAAAAque et pas de quartiers... !’
‘...J’arrive Monsieur le Comte... !’ Boulakia.


‘...Monsieur le Div_Boulakia est là Comte... !’
‘...Dites lui que je dors... !’

L’inspecteur rentre.

‘...On ne dérange pas la police Monsieur le Comte pour rien, surtout lorsqu’il s’agit d’une affaire sérieuse... ! Vous dormez alors que votre femme pourrie sans doute dans une cave aux mains de voyous... ?’
‘...Monsieur le Divisionnaire, écoutez aux portes, constitue un délie grave, une curiosité malsaine... !’
‘...Monsieur le Comte, je n’ai pas l’impression que la disparition de votre femme vous touche profondément... ?’
‘...Un petit coup Monsieur le Divisionnaire... ?’
‘...Bon, votre majordome soutient que votre femme a disparu et vous soutenez quoi vous monsieur le Comte... !’
‘...Cette colonne.... ! Parce que je sens que je vais tomber dans les pommes... !’
‘...Asseyez-vous et reprenons... !’

Monsieur le Comte, légèrement bu s’assoupit.

A Suivre....

Acte 1 Scène II.

‘...Monsieur n’est pas en état de tout vous raconter... !Comme vous pouvez le constater... !’ Le majordome.
‘....Alors puisque Monsieur Le Comte n’est pas en état peut être que vous, Vous l’êtes... !’
‘...C’est à dire que ... !’
‘...C’est donc vous qui l’aviez vous sortir pour la dernière fois... ?’ Div.
‘...Oui, en effet, c’est bien moi... !’
‘...Donc il se pourrait que vous.... ! Dites moi cette statue là.... ?’
‘...Monsieur l’a installée ce matin... !’
‘...Tiens tiens, Monsieur le Comte, est un grand amateur d’art... ! Vous ne trouvez pas qu’elle ressemble à madame la Comtesse... ?’
‘...Oui, un soupçon... !’
‘...Si vous n’avouez pas que vous avez aidé Monsieur le Comte à couler le corps de Madame ...Vous risquez gros...Eustache...!’
‘...Ô Seigneur, vous croyez que Monsieur le Comte a tué et coulé.... !’
‘...Et vous l’avez aidé... ! N’est ce pas... ?’
‘...Mais enfin, que racontez vous là, quel plâtre supporterait madame la Comtesse ... !’
‘...Vous insinuez que... ?’
‘...Un vrai emplâtre... ! Pauvre Comte, de vous à moi, autant vous dire que Madame la Comtesse a perdu la tête, et je sais qui la rend ainsi, sa belle sœur Gertrude... ! Une folle à lier... !’

Le téléphone sonne. Le Div_Boulakia lève le combiné.

‘...Si vous voulez revoir vivante madame La Comtesse, il va falloir payer la somme de 1.000.000 € en petites coupures... !’ Une voix inconnue.

‘...Et bien ce n’est pas la statue... ! C’est celle que nous attendions... !’ Div_Boulakia.
‘...Et nous attendions qui... ?’
‘...LA RANCON PARDI... ! 1.000.000 €... !’
‘...Ô la catastrophe... ! Si Monsieur le Comte l’apprend, il en mourra sur l’heure... !’
‘...Qu’est ce que vous nous conseillez afin que Monsieur le Comte n’en meurt pas... ?’
‘...De le réveiller doucement d’une part et de lui dire que Madame est en bonne santé et qu’elle vaut 1.000.000 €... !’

Le Comte sur ses entrefaites se réveille.

‘...Qu’ai-je gagné Eustache... ? J’entends parler de 1.000.000 €... !’
‘...Votre dame Monsieur... !’
‘...La libération de votre dame Monsieur le Comte... !’ Div_Boulakia.
‘...Madame la Comtesse est donc retenue et non égarée... ?’ Le Comte.
‘...Oui, nous avons la confirmation que votre dame a été victime d’un hold-up... ! D’un casse... !’ Div_Boulakia.
‘...Pourvu qu’elle n’ait rien ... ! Sinon je dois recoller les morceaux...Et dans son état... !’ Monsieur le Comte.
‘...1.000.000 € comme rançon pour sa libération, Monsieur le Comte... !’ Le majordome.
‘...Dans ce cas, j’appelle la police... !’ Le Comte.
‘...Je suis la police... !’ Div_Boulakia.
‘...Alors que faites vous, allez donc la libérer... !’
‘...Monsieur le Comte, nous n’avons aucun élément en notre possession pour commencer sérieusement cette enquête... ! A part une voix masquée, un coup de fils des ravisseurs... !’ Div_Boulakia.
‘...Bon, je vais ramasser la somme en question et allez la remettre... !’ Le Comte.
‘...Oalalla, vous êtes si pressé que cela, vous ne négociez jamais et puis nous sommes contre les remises de rançons, Monsieur le Comte... ?’
‘...La vie de ma femme est plus importante que tout... !’

Le téléphone résonne.

La voix dans le combiné...

‘....Vous déposerez la somme au lieu dit ‘...Des 4 Chemins du Diable... ! A 19 heures précises, sinon... !’ Bip Bip Bip....
‘...Cela me parait honnête comme heure... ! Eustache faites la valise, nous partons dans quinze minutes sinon.... ! Dépêchons nous... !’ Le Comte.

Monsieur le Comte, Eustache et le Div_Boulakia sont sur les lieux.

‘...Bon, nous y sommes... ! Eustache c’est vous qui y irez à en missions, à ma place... ! le Div et Moi vous couvrons... !’ Monsieur le Comte.
‘...Pour les missions impossibles, Mon Maréchal ... !’

Eustache descend la pente avec la valise pleine d’argent.

‘...Ah Monsieur le Divisionnaire, si vous savez, comme c’est excitant, mon cœur bat la chamade... !’
‘...Vous semblez heureux et insouciant...’
‘...Bien sur, retrouver sa femme après dix heures de rapt, n’est ce pas toujours un heureux événement... !’
‘...Ben oui, en effet à ce prix, cela en vaut la peine... !’
‘...Regardez Div, regardez.... ! C’est Gertrude... ! Je la reconnais malgré son bandeau qui lui couvre le visage... !’
‘...Bon, je donne l’ordre à la compagnie de se lancer... !’
‘...Non.. ! Non... !Surtout pas, regardez ma femme est derrière Gertrude... !’
‘...Ils sont complices... ! Mais votre Majordome, il les suiIIIt... Je savais il est complice aussi ...?’
‘...Le traitre.... ! Ils montent dans la voiture, allez suivons les... !Dites à vos hommes de se montrer discrets... !’ Le Comte.
‘...Mais où se dirigent ’ils d’après vous Monsieur le Comte... ?’
‘...Chez la salope Gertrude... !’
‘...Ils tournent à gauche... !’
‘...Oui, les voilà, ils arrivent... ! Laissez les se garer... !’
‘...Ils rentrent dans le pavillon de votre salope de sœur... !’ Le Div_
‘...Allons y et soyons prudents... !’


Le Div_Boulak et monsieur le Comte rentrent dans le grand salon du pavillon. Tout est sombre.

Puis toute la grande salle s’illumine…


‘...HAPPY BIRTHDAY TO YOU GOERGES...§§§§§§….HAPPY BIRTHDAY TO YOU….§§§§§§

‘…Ca alors, si je m’y attendais…!’ Le Div_Boulakia.
‘...Nous n’avions pas le choix, il fallait que tout paraisse réel Div_Boulakia, Georges est très malin et pour une fois, nous lui avons tendu une embuscade... !’ La Comtesse.

‘...DIVISIONNAIRE.. ! DIVISIONNAIRE... ! LA VALISE DE LA RANCON.... JE NE LA TROUVE PAS.... ! MON MILLION.....!’ Le Comte.


‘...GILBERRRRT, AZZEDINE...BLOQUEZ TOUTES LES ISSUES...QUE PERSONNE NE SORT... !’

‘...Div_Boulakia enfin, c’est encore l’une de ses farces, allez oubliez tout cela et venez vous restaurez... !’ Madame la Comtesse.
Revenir en haut Aller en bas
 
ON A KIDNAPPE MADAME LA COMTESSE.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» * Madame de Montespan *
» La Comtesse de Ségur
» La comtesse et le point de croix
» MEMOIRE D'UN ANE de La comtesse de Ségur
» Personnages Monsieur & Madame

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE THEATRE DE BREITOU :: MES PIECES DE THEATRE-
Sauter vers: