AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Contes et légendes du Maroc - Désirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lola

avatar


MessageSujet: Contes et légendes du Maroc - Désirs   Dim 21 Mar - 8:34

Un empereur, escorté par toute sa cour en parade, sortant de son palais afin de satisfaire à sa promenade matinale quotidienne, rencontre, sur son chemin, un mendiant.



Il lui demande:



« Toi qui est assis là, devant mon palais, une écuelle à tes pieds, que désires-tu? »



Le mendiant rit et lui répond:



« Tu m'interroges comme si tu pouvais satisfaire mon désir? »



L'Empereur rit de même et, hautain et fier, persiste dans son dire:



« Bien sûr que je peux satisfaire ton désir. Quelle est ton appétence? Simplement énonce-la-moi. »



Et le mendiant, humblement, allègue:



« - Pense-le deux fois avant de promettre. »



Le mendiant n'est pas un mendiant quelconque.



Dans une vie passée, il avait été le Maître de l'empereur. Et, dans l'une de ces vies antérieures, il lui avait promis: « Je reviendrai et, dans l'une de tes vies futures, je m'évertuerai à te réveiller car dans cette présente, tu es resté en sommeil. Sois dans la certitude, je reviendrai...»



Mais l'Empereur, sûr de sa dignité et de son importance, dans son dire, insiste:



« Je suis un empereur très puissant et, par ma puissance, je peux te donner toutes les faveurs que tu voudras me demander de t'accorder. Alors mendiant, dis-moi: Qu'est-ce que tu peux souhaiter que je ne puisse pas te donner? »



Alors, le mendiant, d'une voix calme, posée, et pleine de sagesse, lui dit :



« - C'est un désir très simple. Est-ce que tu vois cette écuelle? Est-ce que tu peux la remplir avec quoique ce soit que tu désires y verser dedans?



- Bien sûr », s'empresse de déclamer, avec emphase, suffisance, arrogance et fatuité, l'empereur.



Appelant l'un de ses domestiques, d'un ton péremptoire, il lui adjoint:



« Remplit d'argent l'écuelle de cet homme. »



Le domestique s'exécute... et, à peine les pièces déposées au fond de la sébile du mendiant, l'argent, comme par enchantement, disparait.



Le domestique déverse plus et plus de pièces, plus et plus de sacs de pièces d'argent, plus et plus de coffres de pièces d'or et dès que les pièces touchent le fond de l'écuelle, elles disparaissent.



Et la sébile du mendiant reste irrémédiablement vide. Nul ne peut comprendre, pas même l'empereur.



Tout le palais, autour du Maître incontestable et incontesté, afin de découvrir les raisons d'un mystère inexplicable, se réunit. Toutes les plus hautes autorités du Royaume se penchent sur l'affaire insoluble. Nul ne comprend cet acte magique.



La rumeur court par toute la ville: « Un habile prestidigitateur met en échec l'honorable Raïs! » et une grande multitude, se pressant, se regroupe autour de l'énigmatique mendiant.



Pour le palais impérial et pour le peuple aux aguets, le prestige du Maître Suprême est bafoué.



Le Souverain, dans un ultime sursaut d'orgueil et de suffisance, s'adresse à ses domestiques:



« Je suis disposé à perdre mon entier royaume car ce mendiant ne doit pas me vaincre. »



Diamants, perles, émeraudes... les salles du trésor continuent à se vider. L'écuelle ne semble n'avoir de fond. Tout ce qui s'y dépose disparait aussi vite.



Le jour tombe sur la ville et le peuple, en silence, s'est réuni autour de son monarque qui s'est jeté aux pieds du mendiant et qui, à contre cœur, admet son échec.



« - Tu as gagné, je ne puis qu'en convenir, mais, avant que tu ne partes vers d'autres cieux, satisfait ma curiosité... Dans quel matériau magique ton écuelle est-elle donc fondue? »



Dans un éclat de rire sardonique, le mendiant dit:



« Elle est faite du même granulat que l'esprit humain. Il n'y a aucun secret ni aucune illusion... elle est simplement faite de désirs humains. »
Revenir en haut Aller en bas
 
Contes et légendes du Maroc - Désirs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aude... (Contes et légendes)
» Le Silmarillion : Contes et Légendes inachevés
» [Mirande, Jacqueline] Contes et légendes des chevaliers de la table ronde
» Nathan : la collection Contes et légendes
» Contes et Légendes Nathan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE THEATRE DE BREITOU :: LA GOULETTE - TUNIS - MAROC - ISRAEL - SOUVENIRS SOUVENIRS-
Sauter vers: