AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Contes et légendes de Tunisie – Un des contes de Abdelaziz El Aroui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lola

avatar


MessageSujet: Contes et légendes de Tunisie – Un des contes de Abdelaziz El Aroui   Ven 26 Fév - 18:02

Contes et légendes de Tunisie – Un des contes de Abdelaziz El Aroui

Un jeune lion s’est épris d’une belle jeune fille vivant dans la jungle avec sa famille, il demanda sa main et, malgré la protestation de ses parents, la jeune fille consentit à ce mariage. Après la célébration des noces, le lion emmena son épouse dans sa tanière où il l’entoura d’amour, de tendresse et de bienveillance, il subvint généreusement à ses besoins ce qui la rendit heureuse en sa compagnie pendant de longues années. Un jour, elle exprima le souhait de rendre visite à ses parents qu’elle n’a pas vu depuis bien longtemps ; le lion y consentit de bon gré, l’y accompagna, la laissa en leur compagnie pour une semaine et retourna vers sa tanière.

Au moment où il revient la reprendre, il intercepta cette discussion entre la mère et sa fille :

- La mère : tu ne m’as encore rien dit sur ton ménage, ni sur tes relations avec ton mari !

- Oh maman, tout va bien entre nous, il m’aime et me gâte, je me sens vraiment heureuse avec lui.

- Il ne peut tout de même pas être sans aucun défaut ! Après un petit moment de silence, la fille répondit :

- Oui maman, je ne peux vraiment rien te cacher, mon lion pue énormément par la bouche, ce qui me gène un peu trop.

Quelques instants plus tard, le lion s’annonça, et ramena sa femme à la tanière conjugale comme s’il n’a rien entendu.

Dès leur arrivée, il alla chercher une épée et la présenta à son épouse : tiens cette épée lui dit-il, ce qu’elle fit d’un air surpris.

- Maintenant, tu dois me frapper par cette épée de toutes tes forces !

- Comment puis-je faire cela, est-ce possible ?!

- Puisque je te le demande, il faut le faire !

- Impossible, je ne me sens pas capable de te faire du mal !

Mais, devant l’air insistant et menaçant que prit le lion, elle dut obéir et lui asséna un grand coup d’épée lui causant une blessure dangereuse.

Quelques jours plus tard et après que sa blessure fut cicatrisée, le lion appela sa femme, et sur un ton grave et attristé il lui dit :

- Rends toi compte ma chérie, le coup d’épée ne fait vraiment pas de mal puisqu’il guérit par le temps, mais le coup de la langue ne guérit jamais.

Sur ce, il se jeta sur elle et la broya.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contes et légendes de Tunisie – Un des contes de Abdelaziz El Aroui
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE THEATRE DE BREITOU :: LA GOULETTE - TUNIS - MAROC - ISRAEL - SOUVENIRS SOUVENIRS-
Sauter vers: