AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'EPOUSE PERDUE.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
breitou

avatar


MessageSujet: L'EPOUSE PERDUE.   Sam 20 Fév - 22:46

La femme perdue.
Histoire réelle.


Cela s’est passé à Tunis. Il y a fort longtemps.

Dans le quartier de l’avenue de Londres.

Haim*( prénom fictif) comme on l’appelait dans les souks de Tunis convole en juste noces avec une jeune fille, appelons là Colette, sage et bien connue pour son sérieux.
Tout va pour le mieux dans ce couple aux trois enfants en bas âge, deux garçons et une fille. Haim est un homme pieux et généreux et ne laisse jamais sa femme ni ses enfants manquer de quoique ce soit.
Un bon père de famille, honnête, scrupuleux et chomer chabath puisqu’il est originaire de Jerba.
Le couple aime sortir et surtout fréquente ce restaurant de la Soukra qu’on appelle le Relais du coté de la Soukra.
Ce restaurant qui fait office aussi de salle des fêtes, avec baie sur la route, s’étale sur un grand terrain et possède un vaste espace où les enfants peuvent jouer sur les balançoires et autres toboggans.
Les parents peuvent donc les surveiller à loisir tout en sirotant thés, cafés et boissons gazeuses.
Le printemps est idéal pour ces moments de détente, très prisés par les familles juives tunisoises à cette époque.
L’occasion de se retrouver et papoter.
La famille Zehra* (nom fictif) y trouve son compte. Elle a comme amie une autre famille juive que je nomme Bittan* (nom fictif).
Les deux familles sont très proches et cette amitié va au fil du temps soulever des soupçons.
Comme vous allez le lire.

Le mari Bittan, un homme de forte corpulence, familier à outrance, jette son dévolu sur la jeune femme de son ami qui titille le diable.
Et le diable s’apparente à ce gros ‘porc’ peu scrupuleux et immoral.
Comme on dit dans le jargon familier, il drague la jeune femme qui, perdant tout respect et tenue dû à son rang, se laisse attirer au fil du temps dans les griffes de ce gros insouciant, à l’esprit tordu.

Trois mois plus tard, la jeune femme et le gros ‘porc’ deviennent amants en secret.
Et comme les secrets à Tunis ne sont pas très respectés, un couple en voiture, sur la route de Raouad, les croise au retour d’une promenade.
Cette rencontre fortuite soulève problème et bien sur, on rapporte le fait au mari qui, surpris par la confidence ne prête pas l’oreille à ce qu’il pense être une cabale montée de toute pièce contre sa jeune épouse.

Il ne lui souffle mot.

Les absences de sa femme durant certaines heures ne le l’intriguent pas. Il rejette même les affirmations de son maman et de son papa qui le mettent en garde contre les égarements de sa femme. Mais lui ne voit rien et surtout ne peut croire que sa femme puisse avoir des écarts de conduite, un amant.

Pour lui c’est impossible jusqu’au jour, où il remarque lors d’une énième sortie à Raouad de la familiarité entretenue par son ami envers sa femme. Familiarité aux yeux des autres couples qui trouve là matière à confirmer les doutes et les soupçons qui pèsent sur ces ‘amants’.

Accolades, clins d’œil font partie d’un rituel qui offusque tous ses amis et enfin le mari trompé.
Le doute s’installe et le malheureux comme chien blessé, réagit enfin et décide au vu de ce qu’il a vu et entendu à mettre le holà.

Il décide de ne plus fréquenter ce couple et intime à sa femme de ne plus le voir.

Certaines bonnes épouses font remarquer à leur amie d’enfance que les cancans vont bon train et qu’elle devrait cesser de donner cette ‘mauvaise image’.
Elle jure ses grands dieux que tout cela est faux et qu’elle est fidèle à son mari.

Un mensonge aussi gros que son infidélité.
Elle se défend devant son mari qui ne sait quoi penser mais lui reste ferme sur sa décision.
Hélas, après une accalmie qui ne va trop durer, l’infâme couple récidive. Il se revoit en secret.

La goutte déborde du vase et las de voir les choses empirer, le mari religieux, décide de quitter la maison et d’aller vivre chez ses parents qui habitent à quelques pâtés de son foyer conjugale.

Il va voir le rabbin et ce dernier lui conseille de divorcer. Au vu du scandale.
Il informe sa femme des préparatifs de cette séparation. Ce qui ne l’empêche pas de voir ses enfants à la sortie de leur École juive.

L’époux est amer mais tient le coup tandis que la jeune son épouse sombre dans la dépression.
La femme de l’autre ‘porc’ réagit enfin et demande des explications à son époux. Mais vulgaire comme il est, il lui tient tête et va même lui annoncer que s’il est n’est pas contente, elle peut aller se faire voir ailleurs.

Ailleurs, la jeune épouse infidèle sombre dans la grande mélancolie, celle qui donne de ne rien faire.
Elle est en grande dépression et dort tous les jours selon les dires des voisins. Elle ne sort plus de chez elle et les enfants sont abandonnés à leur triste sort.

Les vieux parents du jeune Haim apprennent l’état d’abandon des enfants et proposent à leur fils de les apporter ici afin qu’ils aient un minimum de bien être.
Haim réussit à convaincre son ‘épouse’ de s’occuper de leurs enfants jusqu’à ce qu’elle rétablisse.

Elle accepte au vu de sa léthargie.
Au petit matin, alors que ses enfants dorment, elle rentre les voir, les embrasse, selon les dires des gosse puis elle ouvre la fenêtre de son balcon situé au sixième étage.

Elle se retrouve sur le balcon et sans hésiter, elle escalade les barreaux et se jette par-dessus bord pour se retrouver dix mètres plus bas, la tête éclatée.

Elle s’est suicidée, mettant ainsi fin à cette tragique histoire qui avait en son temps fait grand bruit parmi la communauté juive tunisoise.

Quant à son amant, il vit très bien. Sans remords.
Revenir en haut Aller en bas
titrite

avatar


MessageSujet: Re: L'EPOUSE PERDUE.   Dim 21 Fév - 16:55

j'ai remarqué que la plupart du temps les maris trompés (cocus) sont toujours les derniers à le savoir.
pourquoi s'est elle suicidée elle aurait du resté et s'occupé de ses enfants et demandé pardon à dieu pour son adultere. alors que maintenant en plus de l'adultere ,le suicide chose interdite par dieu, c'est malheureux que dieu est pitié de son ame.
Revenir en haut Aller en bas
breitou

avatar


MessageSujet: Re: L'EPOUSE PERDUE.   Dim 21 Fév - 22:31

Titrite, Tunis n'est pas un très grande ville d'autant plus que la communauté juive était agglutinée au centre ville.
Tout se sait.

Le mari est un honorable membre de la syna et donc pieux.
Il se doutait bien de ce sa femme tramait et je suppose qu'il a été berné par sa femme qui mentait.
Dans son état de dépression avancée, d'une part et d'autre part la perte de ses voisins, de ses amies qui l'ont mise au banc de la société, elle s'est retrouvée face à un mur. Aucune issue de secours.
Elle a réalisé, bien tard, le mal qu'elle a fait à son mari et à ses enfants.
L'honneur sali, la confiance perdue ont concouru à ce qu'elle mette fin à sa vie.
Pour elle c'était sa façon tragique sans doute de demander pardon en ôtant sa vie.

L'époux s'est plus tard remarié.



Revenir en haut Aller en bas
lola

avatar


MessageSujet: Re: L'EPOUSE PERDUE.   Lun 22 Fév - 17:38

une triste histoire qui prive une mere de ces enfants,une femme entrainee dans les bras d'autre on ne sait meme pas pourquoi ,la vie reserse des tournants tragiques qui brise des familles entieres
Revenir en haut Aller en bas
breitou

avatar


MessageSujet: Re: L'EPOUSE PERDUE.   Lun 22 Fév - 22:40

Lola, la diable s'habille de blanc parfois.
Il faut savoir le reconnaitre.

L'homme en question, fait partie d'une famille et cousins qui compte pas moins de 250 personnes.
La plupart d'entre eux sont connus pour leur vulgarité et leur goinfrerie.
A elle seule, elle peut remplir une salle de 250 personnes.
Je l'ai vu lors d'un mariage des leurs, si je vous raconte ce que j'ai vu vous ne croirez pas vos oreilles.
Lorsqu'une femme connait le CV de ce genre de personnage comment se peut t'il qu'elle aie une affinité avec ce gros porc qui sue par tous les pores de sa peau...?
Gros, obèse, pantalon qui se ferme à peine, un look à vomir, en plus fort en gueule etc...
Immonde personnaGe sans scrupules.
En plus grand ferveur lors des manifestations à Jerba.
Revenir en haut Aller en bas
breitou

avatar


MessageSujet: LE FORT EN GUEULE.   Lun 22 Fév - 23:09

B
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'EPOUSE PERDUE.   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'EPOUSE PERDUE.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Feuilleton] G. Leroux L'Epouse du Soleil
» [Modiano, Patrick] Dans le café de la jeunesse perdue
» LES AVENTURIERS DE L'ARCHE PERDUE - INDIANA JONES
» La Mine d'Or Perdue - The Trail Beyond - 1934
» un peu perdue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE THEATRE DE BREITOU :: LA GOULETTE - TUNIS - MAROC - ISRAEL - SOUVENIRS SOUVENIRS-
Sauter vers: