AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 SUR MA BECANE.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
breitou

avatar


MessageSujet: SUR MA BECANE.   Mar 29 Juil - 17:17



J’ai enfourché ma grosse cylindrée
Mes deux pieds bien calés sur les étriers,
J’ai démarré à fond la caisse,
Evité une grosse poubelle
Un gros tronc qui se trouvait là
Et me voilà sur la grande route.

Sur ma bécane
J’ai viré.
A droite à gauche.
Me suis retrouvé sur un sentier.
Vincennes à mon approche se découvrait.

J’ai callé mes deux roues sur la béquille
Oté mon grand casque couleur gris-ciel.

Déconnecté de presque tout,
J’ai rempli mes poumons d’une brassée d’air frais.
Enlacé un vieux gros tronc qui m’dominait
Respiré son écorce craquelée, bien à fond.

J’ai posé ma tête sur un oreiller de mousse
Fermé les yeux et m’ suis mis à fantasmer
Sur une belle et mince nana qui s’ refusait.
J’avais envie de la broder et même en rêve elle s’obstinait.

Laisse béton.

Un solitaire passant par là me coupe l’envie de piqueniquer
Au moment même où elle baissait sa petite culotte.
Il me demande une cigarette ce p’tit con de culotté.
Le sans gêne s’est permis de me tenir compagnie
Et de m’ raconter toute sa vie alors qu’il était midi.

J’ n’avais pas osé lui raconter tous mes soucis
Qui l’auraient retenus toute l’après midi.
Je lui offre toutes mes clopes sans envie
A condition de partir et de retrouver ainsi,
Enfin, ma jolie nana aux seins gonflés.


Dans mon délire, elle reparait
Bien en chaire et dévêtue.
Elle tenait son slip d’une main
Et son soutien de l’autre.

‘...Et si on reprenait... !’

J’ai foncé sur la belle.
Mon turbo à fond, plein régime,
Lui a défoncé sa p’tite corolle fleurie dans un rythme
D’enfer, mais dans ma course effrénée, la panne surprise.
J’ai calé au beau milieu de sa prairie,
Mon turbo à sec et sa chatte humide.

‘...Dommage... !’ Qu’elle me dit,
’...T’as un beau turbo mais il ne tient pas longtemps la route... !’

Laisse béton.


J’ai re-chevauché ma bécane.
Cachant mon visage sous le casque de la foutue honte.
Tout confus d’avoir manqué ma belle sortie de printemps.
A cause de mon con de PENIS récalcitrant

.
Revenir en haut Aller en bas
suggest.1




MessageSujet: Re: SUR MA BECANE.   Mar 3 Nov - 22:24

Breitou ?

Ôte-moi d’un doute ?
Cela ne s’est pas terminé comme ça au moins ?
]http://www.youtube.com/watch_popup?v=3nMdkDU7G88 (klic klic)

suggest.1
Revenir en haut Aller en bas
breitou

avatar


MessageSujet: Re: SUR MA BECANE.   Mar 3 Nov - 23:33

HAS VECHALLOM OU HLILE MAIS PAS DU TOUT...JE ME SUIS RETROUVE DANS LE CANIVEAU A CHERCHER MA BOUCLE D OREILLE.

Allez fais marcher ton humour.
Revenir en haut Aller en bas
suggest.1




MessageSujet: Re: SUR MA BECANE.   Mer 4 Nov - 17:06

Allez fais marcher ton humour.
--------------
J’ai re-chevauché ma bécane.
Cachant mon visage sous le casque de la foutue honte.
Tout confus d’avoir manqué ma belle sortie de printemps.
A cause de mon con de PENIS récalcitrant
-----------------

C’est bien connu !
Les femmes détestent ce moment d’après l’amour
celui qu'on appelle la période réfractaire et qui frappe la plupart si ce n’est tous les zommes :

Cette phase qui toujours fait le désespoir de leurs compagnes :
Mais que ne donnerais-je pas pour être moi en ce moment ?

En cet instant précis d’après l’Amour pour en être ainsi atteint :
De cette fameuse période réfractaire !
C’est qu’alors TOUT se serait bien passé !

Comme j’aimerais comme dans les films, me tourner, allumer une cigarette et sans plus rien dire, sans un bisou, sans UNE caresse de plus…. Me retrouver dans les bras de Morphée :

Et cela quand bien même ma dulcinée à cet instant crucial me réclamerait plus que jamais des témoignages de désirs malencontreusement disparus :

Oui ! Comme j’apprécierais de vivre cela !

Mais malheureusement depuis quelque temps je suis atteint du syndrome de Breitou :
Beaucoup se demande ce que c’est que ce syndrome de Breitou ?

Disons à mots feutrés que c’est un des symptômes, le plus évident témoignage de ce que la mécanique mécano/masculine atteste de pannes graves et fréquentes :

‘...Dommage... !’ Qu’elle me dit,
’...T’as un beau turbo mais il ne tient pas longtemps la route... !’

Tu sais lui-dis-je comme pour parler d’autre chose et pour essayer de faire diversion sur ce syndrome de Breitou qui commence à m’empoisonner l’existence :

- Tu sais lui dis- je ! J’aimerais bien m’acheter une moto !
-Une moto ? Mais qu’as-tu besoin d’une moto ?
-Si si ! Une bé AIME ou une kawasa ki ki !
Rien qu’a entendre leurs noms aphrodisiaques ?
Je suis certain que ma libido reviendrait à toute vitesse, et alors adieu syndrome de Breitou !
Ne dit-on pas enfourcher, démarrer, virer, caller, foncer quand on parle de sa moto ?

- Ecoute mon chéri ? Tu sais une moto cela peut aussi être frappée du syndrome de Breitou, ça peut aussi avoir des pannes ;
Dans ton cas ? Je verrais plutôt une…… Bicyclette !

- Une bicyclette ? Je demande ?
Oui ! Oui une Bicyclette ! Avec tous les mots qui y sont attachés :
Rappelle-toi ! Pédale, pompe, gonflette :
Ainsi tu pourras plus vite qu’en moto te rendre sans pannes à la Gay Pride !

http://ww7.force-download.com/donwload.php?uniqID=fe3582b7c327708e88bbaa51028d73c8&format=mp3&title=Bourvil+-+A+Bicyclette (klic klic)

Suggest.1
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SUR MA BECANE.   

Revenir en haut Aller en bas
 
SUR MA BECANE.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 80 yz
» chopper de la mort qui tue.
» KTM
» Super Bécane
» Alex "LA BECANE"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE THEATRE DE BREITOU :: CHANSONS-
Sauter vers: