AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LA VOIX DE MA GRANDE MERE...MAIHA.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
breitou

avatar


MessageSujet: LA VOIX DE MA GRANDE MERE...MAIHA.   Dim 15 Nov - 18:55

LA VOIX DE MA GRAND-MERE…

Elle me parlait souvent en judéo/arabe ma vieille mémé. De tout et de rien.
Mais jamais, elle évoqua cette triste période, où elle perdit ses quatre enfants en deux semaines. En bas âge.

Elle avait enfouie sa peine, son chagrin comme tout ceux qui font taire leur douleur.

Elle était digne dans son chagrin et surtout patiente et sage, puisque sept ans après la disparition de sa dernière petite fille MARIE, et contre tout pronostic de son médecin traitant, elle tomba enceinte ; ma mère naquit et fut nommé LA VIE…HAYE.

Ce n’est que bien plus tard que ma maman me révélait cette calamité, liée au MEKTOUB.

Je me suis bien gardé, après cette confidence, de réveiller chez ma MEIHA, ce douloureux souvenir, durant les 29 ans qu’elle a vécu chez nous, sous notre toit.

Elle était fière et digne la vieille.

Par contre, elle m’entretenait souvent des frasques de sa sœur LOUISE, célibataire endurcie, commerçante dans son débit de tabac, installé sous les arcades de l’avenue de France.

LOUISE était la tutrice de sa fille, donc ma mère vivait à sa charge à cette époque, jusqu’à l’âge de 23 ans. Pour conjurer le mauvais sort. En arabe on dit ‘…TBAYAT FEL DLELA.
Elle a été mise aux enchères publiques. Donc ce fut Louisa qui l’a achètée pour une somme symbolique.

Louise voulait élever ‘cette progéniture qui ne lui appartenait pas mais qui était seulement gérante’ selon ses préceptes, ses principes et ses règles très strictes. Elle était sévère.

Souvent ma future maman recevait des ‘CHTAQAS’ (tapes sur la tête) (el chmeh oul déniè ouakh’rè ) de sa part, dans la rue et souvent dans sa ‘bicoque’ devant les clients.

‘..Etle bel nech ou yezi mél kra’ya… !’
(‘ Occupes toi des clients et laisse de côté la lecture)

Maman lisait beaucoup, aujourd’hui encore à 84 ans.

Je laisse ma grand-mère raconter...

‘…Chô yè ouldi.. ! Bar’cha marat, HAYE benti, ouhid’ti, tet’khel fél maq’ssoura’ téb’qui..!
Q’ent net’khè’lla, nem’chah’la ââinéyè bhar’ma oun ko’lla…’ ..Darbétèq…? Maw Louijjè…?
Iyè tabess rassa ou tqoli…’ ‘…Ya mââ…! Met’qolla chey…! Louken tarèf elli hqit’lèq tzid té’trè’bni… !’….Amora benti jèt’li ou ba’yè’ta…. !’

(…Regarde mon fils.. ! Combien de fois, ma fille Hayè, mon unique fille, rentrait dans sa chambre pour pleurer…Alors, je la suivais pour lui essuyer les yeux avec mon mouchoir….Et je lui disais ‘…Elle t’a encore frappée n’est ce pas, LOUISE…. ?’ Elle baissait les yeux et me disait ‘…..Maman… ! Ne lui dis rien, sinon elle redouble ses gifles…. Si elle l’apprenait!’ Jamais ma fille n’est venue pour la balancer… !’

Elle était digne ma jeune et future maman…

C’est toujours ainsi lorsqu’on vit sous la tutelle de quelqu’un.
On devient une Cosette même chez sa propre tante. Sale vie.

‘…Hayè benti, yan’èt mââ’yè … ! Hattè jè el naar élli yar’chet… ! Ma Deidou…Fel bdou mé ha’bitouch alla kha’ter q’en yes’rèb… ! Ou’bouq… !’ Chqet ââla kha’ter mne’htou ou rjou’litou… ! Am’rou ma hqar’na… ! Ou’lle bkhoss’na… ! Q’en i qa’der’nè, eh’nè ou benti Poupee ou ouldi Jojo…. ! Dimè q’en i jibli taq’ritat Oulle roubat … ! Q’alb safi ou ha’bitou…. !’

( Ma fille a enduré avec elle… ! Jusqu’au jour où elle s’est mariée avec David (mon père)…Au début, je ne l’ai pas aimé car il buvait, ton père… ! Je me suis tu parce qu’il était très gentil et homme surtout… ! Jamais il nous a méprisé… ! Ou blessé… ! Il nous a toujours respecté, moi et mes enfants, Poupée et Jojo (ma tante et oncle).
Il m’offrait souvent des robes ou des foulards… ! Il avait un très bon cœur... Je l’aimais…!’


Qu’elle me disait ma mémé.

D’ailleurs, dans tous ses derniers moments, elle est morte dans mes bras, elle me laissait cette recommandation…

‘…Qoul el DEIDOU…. ! Elli habitou…. !’
(Dis à ton père… ! Que je l’aimais… !’

Elle avait cependant demande de voir sa sœur. Mais Louise était décédée 14 mois avant elle, sous notre toit aussi.

Et pas un mot sur ma mère.

LE MEKTOUB a voulu que leur tombe se touchent ; mon père, ma grand-mère et ma tante Louise ( Z’al) sont enterrés à quelques mètres les unes des autres
Revenir en haut Aller en bas
titrite

avatar


MessageSujet: Re: LA VOIX DE MA GRANDE MERE...MAIHA.   Dim 15 Nov - 19:00

tres touchante cette histoire..merci
Revenir en haut Aller en bas
Mamili

avatar


MessageSujet: Re: LA VOIX DE MA GRANDE MERE...MAIHA.   Dim 15 Nov - 20:51

Albert ???? attends aprés tu dis que je suis pas !!!
Tu dis que ta mère vendue à Louise donc sa tante et par conséquent ta grande tante ???
Ta mémé parle de Haye comme sa fille unisue
Ta mémé disait que ton père était gentil avec ses enfants Poupée et jo????



--------------------------Jusqu’au jour où elle s’est mariée avec David (mon père)…Au début, je ne l’ai pas aimé car il buvait, ton père… ! Je me suis tu parce qu’il était très gentil et homme surtout… ! Jamais il nous a méprisé… ! Ou blessé… ! Il nous a toujours respecté, moi et mes enfants, Poupée et Jojo (ma tante et oncle).

mon père, ma grand-mère et ma tante Louise ( Z’al) sont enterrés à quelques mètres les unes des autres



alors???
Revenir en haut Aller en bas
breitou

avatar


MessageSujet: Re: LA VOIX DE MA GRANDE MERE...MAIHA.   Dim 15 Nov - 21:12

Albert ???? attends aprés tu dis que je suis pas !!!
Tu dis que ta mère vendue à Louise donc sa tante et par conséquent ta grande tante ???
Ta mémé parle de Haye comme sa fille unique
Ta mémé disait que ton père était gentil avec ses enfants Poupée et jo????



--------------------------Jusqu’au
jour où elle s’est mariée avec David (mon père)…Au début, je ne l’ai
pas aimé car il buvait, ton père… ! Je me suis tu parce qu’il était
très gentil et homme surtout… ! Jamais il nous a méprisé… ! Ou blessé…
! Il nous a toujours respecté, moi et mes enfants, Poupée et Jojo (ma
tante et oncle).

mon père, ma grand-mère et ma tante Louise ( Z’al) sont enterrés à quelques mètres les unes des autres


Ma mère fut sa première fille, après la perte des ses premiers enfants, has ve challom, sans doute qu'elle avait pensé qu'elle n'en aura pas d'autres.
Lorsqu'avant, on perdait ses enfants, il y avait une coutume, c'est de NOMMER LE PREMIER ENFANT PAR HAI OU HAYE.
Ensuite, pour se protéger de l'œil, la coutume voulait qu'elle soit 'VENDUE' à un proche parent, là ce fut la TANTE LOUISE.
Qui habitait juste au dessus d'eux.

Mon grand-pére, selon les conseils d'amis, lui ont conseillés de suspendre une gargoulette dans laquelle était un KANFOUD, harisson mort.
Bestiole qui par ses piquants constitutait une protection contre le mauvais œil.

Il a fallu attendre l'age de ses 11 onze pour que la jeune fille interroge mon grand-pére sur cette chose suspendue.
Lorsque sa curiosité la titilla, elle posa la fameuse question '...Papa....? C'est quoi cette chose là...? Suspendue...?
Ce fut le début de la disparition de ce MAUVAIS OEIL..
Comme on dit '...TCHEOUDIN' Superstition.

MAMAN est née en 1920.
Poupée en 1928.
Jo en 1931. Décédé depuis 4 ans. je crois.

Ensuite qqs années plus tard soit 8 ans plus tard, elle tomba enceinte de Poupée et 3 ans après de Jojo.

Mon grand-père, mon oncle et ma tante Poupée sont venus par la suite en 1945 vivre à la Goulette chez nous dés que ma grand-mère abandonna
son ancien logis de la RUE DE L ALFA à Tunis.

Mon grand-père décède exactement le 9 MARS 45, soit un mois jour pour jour pendant mon feken el COUHIN. Vente du premier né.


Donc papa avait à sa charge toute la famille LELLOUCHE.



Revenir en haut Aller en bas
scarlett

avatar


MessageSujet: Re: LA VOIX DE MA GRANDE MERE...MAIHA.   Lun 16 Nov - 0:13

comme promis breitou, j ai lu .....et j ai aime.
j adore les histoires de famille.
tres tres belle histoire, votre grand mere a beaucoup souffert sans etaler son chagrin.,mais heureusement que -ces encheres publiques- n existent plus......mon dieu vendre mon enfant a ma soeur.
ma foi si c etait pour recevoir autant d amour qu une mere peut donner.....et encore.
continuez a vous raconter breitou, c est tres beau.
on sent votre sensibilite a travers vos ecrits.
Revenir en haut Aller en bas
breitou

avatar


MessageSujet: Re: LA VOIX DE MA GRANDE MERE...MAIHA.   Lun 23 Nov - 22:40

Le mot 'vendre' est à prendre virtuellement.
La tradition ( révolue aujourd'hui) à cette époque ne s'embarrassait pas de superstitions.

Pour éloigner le mauvais œil, l'aïn ara, ces familles d'avant utilisaient bcp de pratiques ancestrales.

Donc ce n'est que plus tard, que ma mère lui fut 'rendue' si on peut dire comme celà, de toutes les façons, il y avait juste un
étage qui séparait ma mère de ma grand-mère ce qui sous entendait que la gamine descendait souvent voir son papa
et sa maman.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LA VOIX DE MA GRANDE MERE...MAIHA.   

Revenir en haut Aller en bas
 
LA VOIX DE MA GRANDE MERE...MAIHA.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RECETTE DE GRAND-MERE/ETRANGERE/REGIONALE
» Attention, grand-mère est là //VLAMM//
» A ma grand mère, quelques années plus tard
» Une grand-mère veut un enfant avec son petit-fils
» sous les jupes d'une arrière grand mère

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE THEATRE DE BREITOU :: LA GOULETTE - TUNIS - MAROC - ISRAEL - SOUVENIRS SOUVENIRS-
Sauter vers: