AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 VOUS, MES AMIS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mon_Germain

avatar


MessageSujet: VOUS, MES AMIS   Mar 3 Nov - 13:18

La vie nous apprend tout au long de son cours bien des choses.

Elle nous apprend beaucoup par la fréquentation des amis, amies, source d’expérience.

L’école nous instruit.

La famille veille à notre bonne éducation.

La rue nous prévient des dangers.

Les voyages sont une fenêtre sur le monde.

Donc l’école, la famille la rue et les voyages sont essentiels et forgent le caractère.

Que l’on soit béni ou maudit, chacun trace sa route selon ses moyens.



L’école, la famille la rue et les voyages donnent souvent l’occasion de se faire des amis

Sans amis nous passerions pour des ermites or toutes les sociétés ont besoin de communication aujourd’hui bien plus qu’avant. D’échanges, les aléas de la vie nous poussent aujourd’hui à s’ouvrir les uns envers les autres. Ce qui était honteux à dévoiler et devenu aujourd’hui par la force des choses presque un soulagement de se confier. L’intimité s’étale sur le virtuel, FACE BOOK est l’exemple même d’une auge dans laquelle tout un chacun presque sans pudeur balance son ressenti.

On y parle de sa mère de son père de ses frères etc….On hurle son ras le bol, on parle de conflit inter familiaux, inter amis, sous divers avatars et ainsi va le nouveau monde, la nouvelle société.

Ce besoin de parler devient presque une thérapie et chacun essaye de partager avec l’autre les aléas de la vie, ses peines, ses chagrins ses amours, sa joie.

Nous voilà donc submergés et acteurs de la misère des autres ou de la richesse des autres.

L’humain ne se cache plus, il se met à découvert aux yeux de l’univers.

Il n’y a plus de retenu et j’ai même lu un soir dans un salon qu’un divorce était accueilli avec soulagement par l’autre partenaire.



Le divorce entre fratrie n’est plus un secret. La mésentente entre couple n’est plus un secret, certains certaines ont parlent sous couvert d’anonymat.

L’amitié, la franchise, l’inimitié se disent aussi sur le net qui a prit la relève des anciens cafés, bistrots
où tout s’échange entre amis.

Le net ne donne plus l’occasion de se déplacer, il suffit de rester scotcher sur sa chaise devant un écran pour parler, se confier. Certains forums sont devenus des SOUKS où il fait bon vivre d’étaler

Ce qu’on n’osait pas dire il y a 20 ans.

Sur le net, il y a l’honnête internaute, qui vient se changer les idées, l’internaute voyeur qui passe, le rodeur, celui qui souffre de solitude, le dragueur, le naïf, l’internaute apprécié parce sans arrières pensées, le vil qui archive etc….

Dans quelle catégorie me placer, moi qui n’a presque plus rien à cacher… ? Mais plutôt à rendre un espace, des espaces plaisants, où j’ai mis le rire l’émotion et la dérision à l’honneur… ?

Suis-je à la fois tout cela, ou pour une partie celui là… ? Je crois avoir donné des gages de ma bonne foi et je n’ai pas failli à la règle du ‘désordre’. Sans que je sois invité outre mesure, j’ai écrit un peu partout avec agrément dans d’autres sites avec le mot PARTAGER comme maitre verbe mot.

J’ai tout entendu, j’ai pris sur moi, et je m’en suis confié. On a compati comme j’ai compati, on m’a trompé dans certains cas, mais j’ai pu redresser la barre lorsque le mensonge devenait trop flagrant.

Qu’est ce qu’on ne m’a dit, qu’est ce que je n’ai pas entendu comme conneries dans certains forums, qu’est ce qu’on n’a pas échafaudé sur moi, qu’est ce qu’on n’a pas RUMORISE sur moi, et pourtant je n’ai pas fait grand cas sur bcp de choses même lorsqu’on m’a dérangé à MINUIT chez moi. Je me suis défendu et défendu la vertu, la mienne aussi, de ceux et celles que j’aime et qui sont sans aucun reproches. Pour moi l’amitié s’inscrit pour l’éternité. Mais il y a des amitiés qui cachent le vice, impropres, médisantes et celles là, je n’en ai que faire.

C’est un choix, et le choix aujourd’hui se porte sur une FRATRIE, qui depuis un an me donne de grandes émotions et de grandes joies. VOUS MESDAMES.

Du site que je fréquente sans trop participer aujourd’hui, j’en garde le meilleur souvenir, un souvenir vivant et qui dure encore. Du nouveau site ouvert par une amie, je fais mes débuts avec vous.

Il n’y pas de sites DOUBLONS. Nous avons tous cette grande faculté d’écrire sans se répéter là où on veut tant que l’amitié existe.

Bien que professionnel dans la matière, je ne rechignerai pas à me parfaire chaque jour un peu plus.

Et je suis heureux de vous voir, de vous lire chaque jour sans me lasser ici et ailleurs. Même chez BEBERT. Je vous espionne. LOL.

Une Fratrie virtuelle me donne le sentiment qu’elle est réelle et bien sur je ressens des sentiments.

Je ne compte pas pour le moment lever le pied de là où vous savez, et bien sur en honnête homme je ne serai pas celui qui vous encouragerait à le quitter. Je vous demande seulement d’équilibrer vos apparitions afin que je ne sois pas seul à dialoguer avec personne. Si vous m’avez suivi ici, ce n’est pas par hasard mais parce qu’entre amis, on ne laisse pas tomber celui qui autrefois vous a fait rire, qui se décarcasse aujourd’hui encore à vous tirer un sourire un rire, une larme, une émotion non pas pour vous plaire mais parce que l’envie de vous voir ainsi prend le dessus sur toutes autres considérations mesquines.

Si je devais décrire le bonheur, et bien vous faites toutes et tous partie de ce bonheur que je n’arrive pas à dessiner mais à ressentir.



Donc voilà, ce matin, je vous demande d’être présents assez souvent auprès de moi pour me donner non pas l’illusion d’être aimé mais de me dire que j’ai DES AMIS qui M’APPRECIENT.



Et cela déjà c’est ÉNORME.

Vous avez toute mon amitié et mon affection.

Albert.

RM.


[/b]
Revenir en haut Aller en bas
 
VOUS, MES AMIS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je vous aime (Acrostiche)
» Besoin de vous les amis
» Samedi 25 mai
» Vous, vos amis, votre famille, les meilleurs moments sur les parcs pour vous en photos...
» Besoin de vous les amis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE THEATRE DE BREITOU :: Actualités et LES ÉDITORIAUX PRESQUE VRAIS DE Mon_Germain.-
Sauter vers: