AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LE FILM AU CHATEAU DES NAZES.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
breitou

avatar


MessageSujet: LE FILM AU CHATEAU DES NAZES.   Mar 27 Oct - 20:48

L HOTEL BRISTOL’S.



L'Écosse abrite le Monstre du Loch Ness et de nombreux autres secrets si bien gardés! Elle est l'une des quatre nations constituant le Royaume Uni et possède un héritage historique et archéologique important. Aussi vous y retrouverez ne nombreuses ruines, des châteaux, des lacs (loch), ainsi qu'une faune et une flore tout à fait surprenantes.

L'Écosse a aussi donné au monde un grand nombre de célébrités: artistes, écrivains, scientifiques, philosophes, architectes, etc ... prenez le temps de découvrir ces terres et son peuple avec sa culture et son histoire si particulières. Ce pays se démarque totalement de son voisin, l'Angleterre, jouant de son charme et de la beauté exceptionnelle de ses paysages.

JE REMERCIE LES AUTORITES ECOSSAISES ET EN PARTICULIER MISTER PIQWIK de LORGNEY le bourgmestre de la ville de Standaff….pour l’accueil chaleureux qu’il nous a réservée durant toute la durée du tournage.






FILM.

Paris le 5/02/2007.

LE CHATEAU HANTE DES NAZES.

Chanson inspirée par la mélodie de Michel Polnareff.
Arrangement des paroles par Albert.
Musique de Breitou.
Chantée par Mamili.

‘… Il s’est pendu au petit matiIIIn
Sur la haute touUUUr du donjon…§§§§§
Son corps s’balançait au bout d’un coOOOrdon.
Sous le regard du chef Damien
Le garde forestier…/////
Et de son petit chiIIIen…..§§§§§

Son sort fut scelléEEEEEE, Pauvre Lord de Naze
Depuis le jouUUUr où il rencontra la jeune
Marianne du Hameau de St BaAAAze…§§§§§
Sa viIIIe n'était pas faite
Pour les châteAAAAAaux.
Les ors et les rideEEEEEaux.///

Elle était néEEEe dans une chaumièEEEEre.
Son frère jumeau n’a pas survéEEEEcu
Dés sa sortie de la tanièEEEEEre.
Il y a forRRRt longtemps, quelle misèEEEEre… !

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Et tout est arrivé un soir de juiIIIIn.
On donnaiIIIt une belle fête
Dans le château familiaAAAAAle.
Elle n’était pas de la fêEEEEte.
La belle et jeune Marianne.

Dans le château des NaAAAAAAzes,
Après le plus grand bal masqué du soiIIIIr
Qu’ils donnaient pour la Saint ValentiIIIIn….
Lord et sa lady de Naze chatelains
Depuis l’époque des MérovingiIIIIens
Recevaient du grand moOOOOnde de biIIIen…//////

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Diamants, rubis, topaAAAAAzes
Et blanches robes loOOOOngues.

Le bal fini et le grand festin terminé,
Le Seigneur est montéEEEE par les escaliers.
IncognitoOOOO.

Moi qui l’aiIII vu monter en secreEEEEt
Alors que je regardais les derniers convIIIIives
Saluer et monter dans leur carrOOOOosse attelé…


§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Ce qu’on ignorait mais pas en vaIIIIin.
C’est q’ la rumeur a enfléEEEE par le maliIIIIn.
Ce diable qui rôde dans tous les chemiIIIns.
Dans tout le patelin, dans les chaumières.
AussIIIIi.

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§


Où l’on prit D ieu avec beaucoup d’ prières
Mais aussi avec des langues d’vipèEEEEEEres.

Le châtelain des Nazes avait une maîtreEEEEsse,
Une jeune et belle fille, pauvre, toute en treEEEEsses
Qu’il voyait en secrEEEet sans trop de maladresses
Tous les soiIIIrs avec beaucoup d’amour et de tendresse.
Et quelques soiOOOent les luUUUnes, dans la sombre forterEEEEesse.

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Il s’est pendu l’ matin, au petit jouUUUUr
Dommage pour la fille de ce hameau.
Que l'on disait tranquille partoUUUUut.
Elle qui l’aimait d’un bel amour odieux
Selon les diIIIres des gens bien jaloUUUUux.


Dans le château des NaAAAAzes
Lord et Lady de NAAAAAaze
Avaient reçuUUUU la Reine….
Lady LASSSSSS….§§§§§§§

Moi le Breitou que l'on toiIIIIse
Moi je crevaiIIIIs de rage
Caché et surtout bien sage
Moi je serrais les poiIIIngs
En pensant dans mon coiIIIn
A leur idylle secrèEEEte.
Moi qui l’aimait dans mes rêÊÊÊÊves.

Lord s’est pendu un beau matin.

Le scandale a éclaboussé la lignéEEEEe
Madame la Châtelaine quIIIIIi l’ignorait
L’a appris à son réveil par le majordoOOOOme
Alors qu’elle se levait de son soOOOOmme.

Dans la journée, on lui expliquait
Que par dépit son mari s’est suicidéEEEEE.
Haut et court sur la plus haute des touUUUrs
CréEEEEEnelées.

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Et au p’tit matin, Marianne l’a aperçu…§§§§
Toute éperdue, elle a vu son corRRRRps
Se balancer à une corde de fortune.
Celui qu’elle aimait tAAAant.

///////////////////////////////////////////

Plus tarRRRRd, on retrouva le corps
De MariaAAAAnne, affreux coquin de sorRRRRt
Flottant entre deux eaux grises dans l’étang au DiIIIIIable.

Comme c’est naze de perdre ainsi sa jeune vie misérAAAAAable
Pas loin du pont Levis du riche et beau notAAAAable
Du Château des NaAAAAAzes…/////

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Et depuis, leur fantôme hante
Rode certains soirs dans le brouilIIIIIlard
Enlacés du cotés des berges dans le noIIIIir.
Dans les labyrinthes du château des NaAAAAzes,
Les créneaux et la tour de gué,
Depuis abandonnéEEEEEE.

La bande du KFE
A voulu le visiter avec armes et bagaAAAAAges.
CoOOOOOmme …..Ils soOOOOOnt NAAAAAAAZES.

A suivre…

LE FILM PASSERA EN ENTIER CETTE FOIS CI.
J'ai changé certains noms des acteurs et actrices.
Merci de le suivre.
Il sera embellit par des images.
Revenir en haut Aller en bas
breitou

avatar


MessageSujet: AU CHATEAU DES NAZES II.III. IV.   Mar 27 Oct - 21:12

Trois jours et deux nuits en Ecosse offerts gratuitement par le directeur du FORUM à tous ces acteurs.
Avec visites du grand lac du Loch NESS et d’autres criques et lieux critiques.
Grande visite aussi des châteaux hantés et bien sur le CHATEAU DES NAZES.
Là où il va se passer des choses bizarres, très BIZARRES…..

‘…AaaAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHaaaHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH……..’

L’Ecosse m’inspire.
Avec force.

Moi le gosse
Je reste toujours relié à mes cosses.

Vous aussi vous m’inspirez.
Sur l’Ecosse.

L’Ecosse aux mille châteaux.
L’Ecosse du Loch NESS….
L’Ecosse aux milles lacs.
L’Ecosse la verte Ecosse.
Se déplie face moi.
A mes yeux curieux.
A mon regard fouineur.
L’Ecosse aux cent milles légendes.
L’Ecosse des kilts et du whisky.

Et je me force
A vous raconter un univers fantasmagorique.
Une belle dose
De frayeur morose
Dans un film où l’on va faire la noce.

D’un châtelain pendu en son temps
D’un corps retrouvé dans un étang.

Je vous narre l’histoire imaginaire
Du Château des Nazes de mes rêves.

Et là vous allez tous tomber dans la nasse.




Ici, vous rentrez dans le

DOMAINE DE BREÏT’S.




Notre chère charmante et belle MAMILI.en accord avec Albert de Monterland nous offre un voyage là bas. Tout compris. Service cacher. Dans une grande Beït H.
A l’hôtel Breïstol’S.
Un forfait de trois jours et deux nuits pour pas chère. Au vu et au su de sa grande générosité légendaire.
Un circuit hors saison.
Le tour Operator Travel Service MAMILI.TRADING va nous fournir l’occasion de changer un peu d’air. Il nous promet monts et merveilles et surtout visite de châteaux hantés.

Durant ce laps de temps, ils vont visiter le grand CHATEAU DES NAZES abandonné et hanté, la bande va se trouver confrontée à des horreurs…… DES FANTOMES…OUI DES FANTOMES …DES REVENANTS……DES GENS VENUS D’ AILLEURS DONT LE CELEBRE JAK DE TARME’ LAND’S….DES ESPRIS FRAPPEURS…
BRAHAMO’S DE TOURCOING…..MEYER’S DE SHEFIELD …..BELEB’S DE CHATTESRFIELD….ET LADY CHATTEUR LAIT EN PERSONNE……DES FRISSONS…..QUI VONT LEUR POURRIR LA VIE AU POINT QUE……AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH…AHHHHHHHH…….

Dans les principaux rôles…

-Maxiton dans le rôle de Monsieur Max’S. Un guide écossais, chevronné……38 ans.
-Michka, Madame MICHKAS Comtesse de Paris….Arrière petite-fille de la famille des CHATELAINS…..Touriste………………………….25 ans.
-MAMILI. dans le rôle de MAMILI’ S ........La responsable du voyage……………30 ans.
-FANFINA dans le rôle de FANFINA’S ……Courtière…………..28 ans.
-SUZANNE dans le rôle de SUZANNE petite fille du Duc de Nwey…………32 ans.
-VIVI EL DIAVOLO dans le rôle de M. VIVI le pasteur……………25 ans.
-Meyer dans le rôle de Meyer’S rabbin convaincu………………………35 ans.
-Poupée dans le rôle de Mam’zel Poupille secrétaire dans une boite d’allumettes…..18 ans.
-Breitou dans le rôle de M. Breïto’S du gardien du château………… 45 ans.
-Tawfiq dans le rôle de Mister Taw’S touriste américain……………24 ans.
-Albert dans le rôle de Mister Albert’S le Châtelain voisin…………..48 ans.
-Lucie Dans le rôle de la Marquise de La Chapellerie………………39 ans.


AVEC LA PARTICIPATION EXCEPTIONNELLE DE M. STEPHANE JUFFA
Dans le rôle du reporter……STEF’S.

Les revenants.

JACK DE TARME LAND’S.
BRAHAMOS DE CHETTERSFIEL’S.
MEYER DE SHELFIED’S. (Double rôle)
BELEB’S de CHATTESTERFILD.
LADY LA CHATTE EUR LAIT TENUE PAR MADEMOISELLE EUGENIE DE LA FOURRE-NEZZE.

A suivre…


4°.

L’intrigue.

Nos acteurs vont visiter le CHATEAU DES NAZES et le célèbre et légendaire lac du MOCHE W’NESS que l’ont dit tout les deux hantés.
Ils auront droit aussi à une séance de spiritisme conduite par le guide M. Max’S
Ainsi qu’une promenade sur le lac du LOCH NESS.
Nos valeureux touristes, courageux et surtout avides de sensations fortes vont vivre des moments de terreur.

Ils vont être confrontes à des situations très frissonnantes.

Des bruits étranges durant la visite du château que l’ont dit hanté, des murs qui s’ouvrent, des apparitions, des hurlements de terreur, du sang qui coule à travers les murs. Un cadavre pendu….La voix lugubre d’une femme suicidée. Bref, tous les ingrédients d’un film d’horreur avec dialogues en arabe populaire, englich cassé et bien sur français.
Ils auront la satisfaction de rencontrer VESSIE NESS l’aïeule du censure d’en haut et d’en bas, le monSSSSSSstre du LOCH NESS. (Qui prend sa vessie pour une lanterne.)

Une simple petite carte invite nos chers acteurs et actrices à se rendre à l’agence en question.


Ils sont tous venus à l’heure pile.

Mamili.

‘...Et bien lorsque c’est gratis, on ne perd pas de temps… !’ Bon voilà, le dirlo a eut une sublime idée… !’

‘…Je veux première classe près du hublot… !’ Breito’s
‘…Tu auras une place près des chiottes, ok….. ?’ MAMILI'S,,

Après une heure de palabres et de marchandage sans fin, chacun et chacune voulant la meilleure place dans l’avion, le départ est fixé pour Le 8 AVRIL2007.
Et ce n’est pas un canular Meyer. Quoique que tu en penses.
Ce n’est pas du lard non plus.

A suivre.
Revenir en haut Aller en bas
breitou

avatar


MessageSujet: AU CHATEAU DES NAZES...V.   Jeu 29 Oct - 19:26

5°.

Arrive le jour précipité plus haut.
Aéroport de Paris. Charles De Gaulle. Hall 36.
Ils sont tous présents avec leurs caméras. Un très joli bouquet de farfelus.
Y’a même les fils de là bas, Braham’S, Jack’S, , en tenue de sport.
et Lucie’S…LUCIE...§§§§§§§§

La Comtesse de Paris Madame Michka’S est toute fourrée, comme un chocolat.
Michka’S qolla diamante, Meyer avec un chapeau melon, Mamili mta kif, FANFINA porte un chapeau de paon, Lucie avec un chapeau Naze, Braham’S, un jasmin au coin de son oreille gauche, Maxiton’S en complet tweed couleur orange, il adore les oranges, Breitou’S, un look d’enfer avec lunettes noires et sac en bandoulière, Albert en costume macadamia, c’est la couleur d’une crème pink pour cheveux au parfum fraise, Poupée’S parfumé au Diar, Taw’S en costume indien etc…

Mamili’…Albert… !’Tu aurais pu choisir un autre parfum, granit par exemple, ye bim… !’’


L’aéroport Glasgow Prestwick

La bande passe la police des frontières. VIVI tarde à rentrer.
On attend. Enfin il apparaît.

‘…Ils m’ont prit pour un terroriste… !’ Avec ce nom là, je ne passe pas inaperçu.. !’
‘…Justement, vous ne passez pour rien du tout… !’ Michka’S J J J

A suivre….

Revenir en haut Aller en bas
breitou

avatar


MessageSujet: AU CHATEAU DES NAZES...VI.   Jeu 29 Oct - 19:48








LA PRODUCTION BREITOU'S VAMP.









LA NUIT DES HORREURS.







L'HOTEL BRISTOL'S.



L’équipe de touristes avides de sensations arrive à l’hôtel après deux heures de trajet.
L’Hôtel est un quatre étoiles avec vue sur la lande écossaise.
Un très joli décor. Plein de verdure.


Deux groumes de service portent leurs valises dans leur chambre.
Nos amis sont enfin installés. Dans cet ancien château transformé en hôtel Breïstol’S.
Cependant MAMILI’S descend dans la hall et élève une protestation à l’accueil.
Sa fenêtre donne sur un cimetière.
On lui change sa chambre pour une autre qui se trouve juste au-dessus des bacs à poubelle.
Elle est au second étage. Elle partage l’étage avec M…..’S et Poupée’S.

Michka’S n’est pas contente, elle entend les cris des mouettes.
On lui donne une chambre face mer mais sans fenêtres.

Lucia’S pleure. On lui a donné un studio sans balcon.
On lui sert un verre de champagne, elle accepte sa loge.

M. Steph’S est heureux, il est au 5 ième étage avec une vue imprenable sur la mer.
Il peut voir de là où il est, le Mont Hermon. Et suivre les événements de là bas sans être coupé de son pays.

Taw’S grogne. Il n’a pas de niche pour mettre son bouddha. On lui apporte une niche à pain.
Il s’en contente.

Braham’S trouve que sa chambre n’est pas fleurie. Qu’à cela ne tienne, on lui apporte un joli bouquet de violettes sauvages des champs. Il en prend de la couleur.

Meyer’S gémit. Il a une mansarde. Personne ne l’entend.

Bref, en fin de compte, la situation s’arrange et chacun, chacune déballe ses valises.
Lucia prend un pan entier de son armoire pour placer ses chers chapeaux.
12 en tout. Dix paires de bas. Un couscoussier. Six pantalons. Dix paires de chaussures à talons. Six manteaux. Pour trois jours.

Un groom avertira par une clochette à tous les étages l’heure des trois repas.

Le premier dîner est annoncé pour 19 heures.

Notre bande après s’être débarrassée de leur crasse va se restaurer.

A suivre…
Revenir en haut Aller en bas
breitou

avatar


MessageSujet: AU CHATEAU DES NAZES...VII.   Jeu 29 Oct - 20:22





7°.


La salle Baskerville est très belle. Des lustres au plafond et surtout des portraits de châtelains très célèbres dans la région avec leur curriculum vitae.
Nos amis s’installent à leur table. Deux garçons de service sont mis à leur disposition.
Au menu

-Une entrée écossaise qui ressemble à une niçoise.
-Soupe d’escargot aux herbes d’Irlande.
-Carpes à la vapeur. Assorti d’un brindille de céleri.
-Poires du pays de Galles.
-Sorbet aux prunes arrosées de kirsch domaine du PRINCE DE GALLES.

L’ambiance est conviviale et les dialogues tournent autour des visites à prévoir.


Le dîner touche à sa fin. La smala est invitée dans le grand salon pour déguster un drink, Stanilas spécialité de l’hôtel. Elle est assise prête à siroter leur jus d’alcool lorsque débarque M. Max’S.
Le guide commandé depuis Paris par l’agence.

Il s’adresse à MAMILI, la cheftaine dans un franc anglais.

‘…Good evening Ladies et gentlemen… ! Jé mè présente, je chouis votre guide…M. Max’S…’ Dit t’il en évacuant un gros nuage de Amsterdameer par sa pipe.

Monsieur Max le guide. A Droite.


Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit




‘…Pour votre première sortie, je vous propoche avant les autres vijites, de vijiter le châtowe des NAZES qui n’est point très loin… ! Un lieu de légendes et plein d’hichtoires… ! Well… !’ Chè très exciting… !’ Emochions achourè… ! Chelà mérite vraiment lé déplacement croyez en ma ferme chertitoude… ! Vous javez trois heures pour vous préparez et nous nous retrouverons ichi vers les 23 heures trente… ! Tank you… !’
‘…C’est vrai qu’il y a des fantômes M. Max’S… ?’ Poupée’S.
‘…Mais enfin bien chour que non… !’ Vous verrey… ! Wait en see.. ! Lady Poupée’S… !’

Nos amis finissent de boire leur cocktail et montent dans leur chambre pour se préparer au rendez-vous de minuit.

Vers les 23 heures 30, ils se retrouvent tous dans le hall.
M. Max’S est là assis sur un large fauteuil. Le cigare entre ses lèvres et sa canne dans la main gauche. Il sirote un scotch on the rock au bar.
Ils sont tous à l’heure.

‘…Well… ! Vous êtes préchis comme les englishs… ! Chè bien… !’
Nous allons prendre le chemin qui mène au châtoWW… ! Chuivez moi et churtout ne vous éparpillez pas, le chemin est chemé d’embouches… !’

A suivre…
Revenir en haut Aller en bas
titrite

avatar


MessageSujet: Re: LE FILM AU CHATEAU DES NAZES.   Jeu 29 Oct - 21:19

Décidément ces écossais avec leur kilt.....je me demande comment font-ils lorsqu'il gèle
Revenir en haut Aller en bas
breitou

avatar


MessageSujet: '...AU CHATEAU DES NAZES...! VIII.   Dim 1 Nov - 18:10






Le groupe sort, il est 23 heures 45.
M. Max’S porte sa lampe à pétrole qui se balance à sa main libre. L’écho de sa canne sur les galets donne le frisson. TOC TOC TOC…..
On le suit sous les rafales de vents venant de la mer.
La fameuse allée est recouverte de gros galets plats et lisses, truffée de gazon mal rasé.
De temps à autre, M. Max’S prévenant se retourne pour jeter un coup d’œil à l’arrière.


Après dix minutes de marche, ils arrivent enfin devant le grand portail après avoir traversé le pont Levis. Le château parait immense. On voit très nettement le fameux donjon, les tours crénelées malgré l’obscurité.

Le guide sort de sa cape un gros trousseau de clef. Il en tire une grosse aux extrémités cannelées.
Il l’enfonce dans la serrure et tourne en imprimant une forte pression. Le portail s’ouvre enfin en grinçant sous le poids de son corps.


‘…Surtout rechtez groupéy… ! Vous trouverey des flambeaux que vous allumerez afin de ne pas restey dans le noir… !’ Max’S.

Le groupe franchit la porte et se retrouve dans l’immense salle décrite plus haut. Un rayon de lune éclaire l’espace désert recouvert de toiles d’araignées seulement éclairé par un rayon de lune.
M. Max’S aborde une volée d’escaliers en bois qui apparaît sous la lumière de sa lampe à pétrole et qui craque sous ses pas. Le bruit de sa canne emplit l’atmosphère lugubre.


‘….Au chegond étage se trouve les appartements du châtelain et de son épouse… ! Plus haut les chambres des
domestiques… !’

Soudain sous leurs yeux, une étrange lumière passe devant la grande fenêtre du premier étage.

‘…Qu’est-ce que c’est … !’ Poupée’S.
‘…Chourement la lumière d’un phare de voiture, ne vousinquiétez pas… !’












Un craquement se fait entendre derrière eux mais ils ne peuvent rien voir.

‘…Chourement un rongeur qui passe… ! Ne vous inquiétez pas … ! Un petit cri parvient à leurs oreilles.




‘…Chourement un cri de feuille morte… ! Ne vous inquiétez pas… !’ Michka’S
.





‘…Vous nous direz quand on doit s’inquiéter M. Max’S… ?’
Mamili’S
‘…Chourement lorsqu’il y aura oun raison apparente et invichible… ! Les deux à la fois… !’ Le guide.

Ils arrivent au premier étage dépourvu de balustrade.

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
breitou

avatar


MessageSujet: '...AU CHATEAU DES NAZES IX.   Mar 3 Nov - 13:38


9°.


1° Mamili’S, FANFINA’S Poupèe’S profitant de l’obscurité décident de se séparer du groupe.
Elles veulent visiter les lieux comme des grandes jeunes filles.

2° Meyer’S, Braham’S, VIVI EL DIAVOLO, Tawfiq’S, Steph’S, ont la même idée.

3° Michka’S, Suzanne’S, Lucia’S, Breïtou’S font de même.

M. Max’S s’en se rendre compte se retrouve seul à marcher dans les couloirs avec sa lampe à pétrole.

Notre premier groupe ( Mamili’S, FANFINA’S, POUPEE’S ) prend la tangente et se retrouve au second étage.
Nos femmes marchent en se serrant. Une porte se présente à elles.

Le second groupe ( Meyer’S, Braham’S, EL Diavolo’S , Tawfiq’S, Steph’S ) décide d’aller visiter vers les catacombes tandis que le troisième groupe ( Michka’S, Suzanne’S , Lucia’S, Breïtou’S) se dirige vers les tours en empruntant des petits escaliers étroits.

Notre premier groupe conduit par Mamili’S pousse une porte, suivie par ces deux autres compagnes de fortune. Il fait noir.

Elle allume une lampe torche et là le groupe de femmes aperçoit un baldaquin.

‘…Echkha’sem, regardez leur lit, ils ne s’emmerdaient pas ces deux là… !’ Mamili’S
‘…Mais enfin Mamili’S , mes’quin il est mort pendu… !’Fanfinas’ S.
‘…Il n’aurait pas dû trahir sa femme, hram… !’ Poupée’S.

La porte se referme derrière eux avec grand fracas.
Nos amies sont prisonnières de la chambre à coucher.

‘…AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH..

!

A Suivre.
Revenir en haut Aller en bas
breitou

avatar


MessageSujet: '...AU CHATEAU DES NAZES X...!'   Mar 3 Nov - 14:04

10°.

Soudain …..Une image légèrement floue se projette au-dessus du grand lit…



‘…MAMILI’S YE LLIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII…..………… !’





VIVI EL DIAVOLO.

‘…OUALIYAAAAAAAAAAAAAAAA….C’est TOI EN VAMPIRE…!’

Elle s’évanouit tout en s’agrippant à la jupe de POUPEE’S.

‘..GUEDEBAAAAAAAAAAAAA…Que tu es !!!! C’est toi…!’ FANFINA’S

Poupée’S s’évanouie aussi par la peur.

‘…Lâche moi merdaliq, vient on sort d’ici… !’ Lance t’elle.

La vamp rit tandis que coule du plasma sorti de ses canines.



L’image disparaît tandis que Mamili’S se réveille.

Et là nouvelle projection sur le plafond…

‘…FANFINA’S FANFINA’S. ! Regarde…. ! On dirait TOI….. !’

FANFINA’S lève la tête…

‘…OUALIYA C EST MA TANTE GERTRUDE….. ! MAIS CA FAIT DEUX ANS QUE JE NE L AI PAS VUE …. !’



‘…Elle te ressemble drôlement en tout cas … !’ MAMILI’S

‘…Thab triha pendant que nous sommes seules ici dans le noir et sans témoins… !’ FANFINA'S


A suivre…
Revenir en haut Aller en bas
breitou

avatar


MessageSujet: '...AU CHATEAU DES NAZES...XI...XII.   Jeu 5 Nov - 18:36

11°.


Elles ne sont pas revenues de leur frayeur que….Devant leurs yeux effarés, le mur d’en face s’ouvre et l’on voit apparaître un homme barbu pendu à une corde
Le pendu saigne de la bouche et le sang dégouline sur les murs.



Mamili’S prend Poupée’S dans ses bras, tandis que FANFINA’S tétanisée par la peur se met à pleurer.

‘…Je ne vais pas m’occuper de deux à la fois… !’

Le spectre du Châtelain des Nazes est apparu devant eux…







‘….Vous êtes venus ici pourquoi… ? Troubler mon sommeil… ?’ Lance t’il de sa voix venue de l’au-delà.

Il avance vers eux avec la corde autour du cou… ! Du sang coule par ses paumes…

‘…Justement on allait partir Sir… !’ On voulait l’heure… !’ Mamili’S

‘…VOUS AVEZ TROUBLE MON SOMMEIL….!’

Mamili’S….Prenant son courage à deux mains.

‘…Mais non, on ne savait pas que vous étiez là… !’

‘…Euchkeut enti, khelini je me débrouille avec lui… !’ Poupée’S
( Tais-toi toi, laisses-moi…. !’)

‘…SACRILEEEEEEEEGE ...’ Dit le revenant en vomissant du sang par la bouche.

‘…Poupée’S koOOOum…. ! Tu pèses sur moi… !’ Mamili’S lui donne deux baffes.

‘…Tu es revenu MARIANNE….. ! Cela fait des siècles que je t’attends… ! Dit le seigneur fantôme en pointant le doigt sur Poupée.

Poupée’S enfin ouvre les yeux.

A suivre.

12°.


‘…Ouni…?’ ( Il est là ???’) Poupèe’S.
‘…Il te prend pour sa fiancée et je crois qu’il te veut… !’ MAMILI’S

‘…VIENT MARIANNE…. ! VIENT MARIANNNE…. ! Ne crains plus rien, nous sommes libres à présent… !’ Le fantôme.


‘…Khir mél mejelli .. !’. FANFINA’S (‘Mieux que ma chance… !’)
‘…Prenez Poupée’S, SIRE….. ! Elle sera à la hauteur… !’ Mamili’S.
‘…Emchi enti, allaich ehnè… !’ Poupée’S.
(‘…Vas toi, pourquoi moi… ‘!)

‘…JE VEUX MA MARIANNE…. ! ELLE EST LA… Je la VOIS…!’

Poupée’S se ré- évanouie devant le choix insistant du SIRE DES NAZES.

Le spectre avance. Avec la corde autour du cou.
Il se penche et prend Poupée’S dans ses bras.
Poupée’S dort.
Et nos deux amies voient leur amie en Marianne partir dans les bras du fantôme dans un sinistre hurlement.

‘…AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH…. !’

‘…Ech’khassa, elle a prit un SIRE EN VAPEUR NOTRE POUPEE’S… !’ MAMILI’S.
‘…Ech’béch yamel biya ehdi…?’ FANFINA’S.
( ‘…Qu’est qu’il va en faire … ?’
‘…Lui faire un tour sur le lac… !’ MAMILI’S

Notre fantôme sort avec Poupée’S. Le mur se referme et le sang sèche sous le regard effrayé de nos deux amies.
Elles vont vite se pencher par la fenêtre.
Ils aperçoivent notre Poupée et Notre Sire enlacés marchant sur le plan d’eau de l’étang.

Poupée’S se retourne et les salue.

Enfin, elles sortent en courant pour avertir Albert des fiançailles du SIRE avec Poupée’S.

A suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Mamili

avatar


MessageSujet: Re: LE FILM AU CHATEAU DES NAZES.   Jeu 5 Nov - 23:00

ET MOI QUI ME POSAIS DES QUESTIONS !!!!!!!VOILA JE SAIS MAINTENANT POUQUOI JE DORS MAL DEPUIS KKTEMPS !!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
breitou

avatar


MessageSujet: AU CHATEAU DES NAZES...XIII...XIV.   Dim 8 Nov - 21:03


13°.

2° Meyer’S, Braham’S, VIVI EL DIAVOLO, Tawfiq’S et le jeune Steph’S.

Le groupe refait le chemin inverse.
Traverse le hall central et vise une porte qui mène aux catacombes.

Meyer’S et compagnie descendent un escalier en ciment dans un sale état.
Ils évitent un nuage de toiles d’araignées. En se baissant.
Ils ont faillit aussi glisser en marchant sur les rats.

‘…D’après les plans du château, nous devons trouver la crypte … !’ Steph’S.
‘…Vous vous y connaissez dans les châteaux… ?..M. Steph’S...! lui dit VIVI.
‘…Un peu… ! Ce plan je l’ai déniché dans nos archives chez nous, nous avons tous les plans des immeubles et châteaux du monde entier… !’

Ils entendent des bruits.

Ils se dirigent vers ceux là.
Ils tombent sur des caveaux.
Ils remarquent que des pierres se détachent des murs.

‘…Des esprits frappeurs… !’





Les cailloux une fois à terre s’envolent, et viennent vers eux.
Ils ont tous juste le temps de se baisser que le VIVI en prend une sur sa tronche.
Il vacille mais se retient.

‘…Il attire même LES PIERRES… !’ Meyer’S le RABBIN.
‘…Pierres qui volent n’amassent point TRONCHE… !’ Taw’S.
‘…Il faut leur parler doucement, je m’y connais dans les esprits… !’ Steph’S.

‘…ESPRITS QUI ETES VOUS… ?’ Le RABIN MEYER’S








A suivre…



14°


‘…VOUS EN AVEZ MIS DU TEMPS POUR VENIR NOUS SAUVER… ! Nous sommes emprisonnés ici depuis des siècles… !’

‘…Identifiez -vous ESPRITS FRAPPEURS… ?’ Steph’S.




‘…Moi, je suis JACK DE TARME LAN’S…. !




Inventeur de la CHAOURMA… ! Mon collègue est BRAHAMOS DE CHESTERSFILD Duc de BASKERVILLE,






Créateur des Basket’S….Et à ma gauche Le COMTE BELEB’S de CHASTTERSFIELD







Gardien des chattes du SIRE dans le domaine des GOUTTIERES et voilà MEYER’S GRAND CORDON DE LA LOGE MACONNIQUE DU TMENIQ… !’






‘…Ô Mon ancêtre, je suis Meyer, tu ne me reconnais pas … ?’
‘…Tu confonds avec un autre Meyer, celui là est étudiant, il ne peut encore se réincarner comme nous… !’

‘…Peut t‘on voir vos visages… ?’ Steph’S

Les quatre esprits frappeurs, de toute beauté, apparaissent sur les murs.


Revenir en haut Aller en bas
breitou

avatar


MessageSujet: AU CHATEAU DES NAZES...XV ...XVI.   Dim 8 Nov - 21:30

15°.

Le SPECTRE DE GILETTE.



LE SPECTRE DU PIRE.



TROP MOCHES POUR JOUER DANS LE FILM CES DEUX LA.


‘…Nous voici… !’

Steph’S sort son appareil …Il clique.



‘…UN SCOOP…. ! La semaine prochaine je publie vos photos… !’

‘…Oui faites nous connaître au monde des vivants, qu’ils sachent qui nous étions, nous vivons ici enfermés, nos maîtres ont profité de notre savoir pour s’enrichir… !’

L’un des esprits ramasse une pierre et la rejette sur VIVI.

‘…Tu le mérites VIVI… !’ Michka’S qui assiste à la scène assise, saq alla saq avec un cigare, sur sa chaise nominée tout en buvant un verre de Vve Cliquot.




Elle ramasse une pierre qu’elle lance dans sa direction, l’autre se baisse et c’est Breitou’S qui la prend sur sa tronche.

‘…C’est moi qui paye les pots cassés… ?’
‘…Toi aussi tu le mérites… !’ Michka’S


BREITOU'S reprend la pierre qui ressuie son cours et c’est finalement BELEBOU’S qui encaisse et tombe à terre.

‘…On devrait le laisser ici, dans ce cachot comme cela il ne vient plus nous emmerder… !’ Taw’S.

Le groupe remonte en traînant LE BELEBE’S par les bras.

A Suivre.

16°.

Ils remontent donc les marches épuisantes en portant leur ami évanoui.
Et là, une seconde porte s’ouvre devant eux alors qu’ils sont près du but, la salle des armures.
Une dame aux milles mains surgit et danse devant eux.
Du coup, ils lâchent le BELEB’S sur le sol.

C’est une vieille cousine de Taw’S qu’il a perdue de vue depuis deux siècles et qui se présente devant lui…

Elle lui chante…







Dil mei thupakeiIIIII pyaAAAr ka toufaAAAne lei tchalEEEEEe


‘…Dans le coeur se cache l'ouragan de l'amour qui arrive


§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§


argot anglo-hindi.

DumMMMM meEEEEre dum taffe o ma taffEEEEEEe (de ganja)

(Prends un pour de gomme et colle la sur ton derrière)





En Tamoul aussi…

Unnumei puriIIIIIyile oulagattileiiiiiiiIIII….§§§§§

Je ne comprends rien aux choses du monde}

Même arabe elle lui chante…

EchtahHHHHH echahHHHHHHHHHHHHH ya LLLLoulou
Natiq bezeltIIII…..
N'atiQ louiIIIIz bou dourou
Ou zede dadouriIIII….
El a ghanna saf ‘sqoulou
djebha bel awdiYAAAAAA….§§§§§§’

(Danse danse O Loulou, jet e donne mon sein, et aussi deux louis d’or et aussi une fleur
.Applaudissez son chant, son habit d’orchestre.)

(Paroles légèrement changées de Tawfiq
Musique Albert)




Enfin toute la tribu de Tawfiq, ses cousins, cousines, oncles etc….Apparaissent derrière la YOUDI YAH…..







A suivre.
Revenir en haut Aller en bas
breitou

avatar


MessageSujet: MUSIQUE AU CHATEAU DES NAZES.   Dim 8 Nov - 21:32

A VOIR.



Revenir en haut Aller en bas
breitou

avatar


MessageSujet: AU CHATEAU DES NAZES XVII...XVIII.   Jeu 12 Nov - 14:17

17°.


Taw’S est ému jusqu’aux larmes. Il sanglote dur.
Ses larmes coulent sur le visage de toujours à terre.
Enfin, il ouvre les yeux Et demande un parapluie.


L’émotion est si grande que personne ne retient ce qu’il demande.
Taw’S prit par la féerie des fantômes de ces ancêtres veut les rejoindre.
Seulement voilà. Il ne le peut parce que le mur se referme sous son nez.

‘…Dommage, et dire que j’étais à deux doigts de les rejoindre… !’
(…Prends le temps de vivre encore ici et longtemps lââziz après tu verras… !’


3° Michka’S, Suzanne’S, Lucia’S, Breïtou’S.







Breitou’S à droite.


Notre troisième groupe prend une rampe d’escaliers qui mène aux tours.
Michka’S avance la première à la clarté de sa torche.
Lucia’S suit, Suzanne’S aussi, Breïtou’S ferme la marche.
L’espace est exigu.
Soudain Michka’S lance un cri.

‘…Ma jupe… ! Ma jupe….MA JUPE….. ! Un esprit me retient, je ne peux plus avancer… !’ Lance t’elle dans un hurlement à faire frémir les murs.





Par la peur Breïtou’S tombe en arrière. Il dégringole les marches et se retrouve dans le premier palier, sous son poids et élan, une porte secrète s’ouvre et se referme derrière lui.

‘…Je t’attendais TOI… !’ Lance une voix lugubre. ‘…. Des siècles à t’attendre… !’

Breïtou’S est inconscient. L’ombre se penche sur lui. Elle lui tape la joue pour le réveiller.

A suivre.

18°.

En haut, Michka’S toujours sous le coup de la frayeur hurle de plus en plus fort.

Enfin, Lucia’S lève le pied de dessus la robe qui retenait Michka’S.

‘…C’est toi qui me retenait Lucia’S… ! Tu ne peux pas faire attention… !’
‘…Comment veux tu que je vois dans ce noir… !’
‘…Breïtou’S je préfère que tu passes devant… !’ Michka’S

Aucune réponse.

‘..Breïtou’S tu es devenu sourd… ?’

Pas de réponse.

Suzanne’S.

‘…Monsieur Breïtou’S enfin, répondez lorsqu’on vous appelle… !’

Silence. Enfin nos trois touristes font l’effort d’éclairer les marches des escaliers et là, il ne voit plus de Breïtou’S..

‘…Mais où est t’il passé notre Breïtou’S… !’ Lucia’S.





‘…Il a eu peur et à rebrousser chemin… !’
‘…Vous croyez… ? Vous le connaissez mal Madame Suzanne’S, VIVI est un dégonflé mais pas Breïtou’S… !’ Michka’S

Soudain un hurlement d’effroi sort des murs.

‘….AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH…. !’

Nos trois femmes sont tétanisées par ce cri. Elles sont pétrifiées de peur à un tel point que Lucia’S s’évanouit. Elle risque de dégringoler mais on la retient.

‘…Vous avez entendu ???’ Michka’S.
‘…Ca vient de ce coté mais je ne vois pas d’issue… !’ Suzanne’S.
‘…Et l’autre qui nous tombe dans le noir et dans les pommes… !’

Soudain une ombre se déplace juste en haut de la porte qui mène aux tours.







A suivre…
Revenir en haut Aller en bas
breitou

avatar


MessageSujet: AU CHATEAU DES NAZES...XIX..XXI.   Mar 17 Nov - 20:44

19°

Nos trois dames vont sombrer. Elles décident de faire marche arrière.
Elles redescendent à toute vitesse mais voilà que la fameuse porte sécrète s’ouvre sous les mains de Lucia. Les trois actrices sont précipitées à leur tour dans ce qui parait être une salle. Michka’S balaie l’endroit à la lumière de son flambeau. Elle voit une silhouette penchée sur une femme, il lui suce le sang par son cou.








Elles remarquent que les canines de Breïtou’S se sont allongées et débordent sur ses lèvres.
Du sang maquille ses lèvres.


‘…Elle est à nous à présent…. ! Elle est rentrée dans notre monde… !’ Le vampire Brei’TOS.


Suzanne’S.

‘…Ne bois pas tout sinon elle va être exsangue la pauvre petite… !’
‘…Vous faites de l’ironie alors que mon ami est devenu vampire… !
‘…Vous devriez plutôt évaluer la situation au lieu de faire des jeux de mots… !’ Michka’S.

A suivre.

20°.


‘…Attends toi tu vas voir… ! Toi…. ! ’ Michka’S

Michka’S se saisit d’un pieu et se lance à l’assaut. Breïtou’S est toujours dans les vaps.
Il se voit en vampire.
Il ouvre un œil et donne un violent coup de pied à son double qui se retrouve éjecté sur le mur.
Michka’S aussi rapide qu’un éclair lance son pieu qui vient se planter dans le cœur du vamp.
Un cri atroce sort de la bouche du déluré qui essaye de retirer le manche du pic.
Breïtou’S enfin vient aider et enfonce encore plus le manchon. Enfin, le vamp agonise sous les yeux de nos amis et quelques secondes plus tard le faux Breit’OS n’est plus qu’un morceau de vieille peau qui pend à l’extrémité du bout du pieu.

Mais Breïtou’S encore dans les vaps à les yeux s rouges sang.
Il a un regard agressif. Il avance avec de mauvais penchants vers Lucia’S.

‘…Que t’arrive t’il Breïtou’S…. ? Lance Michka’S qui fait un pas en arrière.

Breïtou’S n’entend pas la voix de son amie.
Il avance et tend ses bras vers Lucia’S qui comprend aux mauvaises intentions de ce premier envers elle. Lucia’S panique et voulant fuir tombe en arrière.
Les deux autres femmes comprenant la situation, prennent la poudre d’escampette.
Lucia’S est à terre. Breïtou’S a le visage noir. Son sourire est rouge sang tout comme ses canines .
Il se penche sur Lucia’S qui est à terre.

‘…Tu ne m’échapperas pas Luciole’S… ! Je vais te mordre et tu va rentrer chez nous, dans les ordres des vampires par la grande porte… !’

Lucia’S hurle, hurle d’effroi…. !

Breïtou’S est à quelques centimètres du cou de la jeune…Lucia’S qui se débat.
Soudain il reçoit un coup de bâton sur la tête.
C’est Michka’S qui le lui assène et notre vampire national tombe complètement groggy.
Il se relève en titubant…Il veut agresser Michka’S.
Sans démordre Michka’S retrousse les manches de son pull-over Timberland

‘…Attends, tu vas voir… !’

A suivre.

21°.


Michka’S telle YANG CHEEN prend son élan, saute et de ses petits pieds de chinoise bandés vient frapper la poitrine de Breitou’S qui vacille sous le coup.

‘…Ca t’apprendra à vouloir jouer les vampires… !’

Breïtou’S se relève difficilement. Il a une grosse bosse sur la tête.

Breitou’S semble reprendre du poil de vampire, il se relève en faisant un gros effort.
Lucia’S vient donner un coup de pied au vampire.
Breitou’S encaisse comme un gentleman-vampire, il lui prend le pied et attire la Lucias’S vers lui pour lui mordre le talon. Il le prend en plein figure. Un trou sur sa joue gauche.
Michka’S toujours en forme, elle a mangé du cheval Blanc, repart à l’assaut tandis que Suzanne’S veut prêter mains et pieds forts. Breitou’S revigoré prend la main de Suzanne’S.
Elle crie mais l’autre ne lâche pas prise. Elle enfonce deux doigts dans l’œil de Breitou’S.
Breitou en gardera des empreintes toute sa vie dans le creux de ses orbites.
Mais ce n’est pas cela qui décourage notre héro ensanglanté qui revient à lui.
Michka’S décide d’utiliser les grands moyens…

‘…Ecoute si tu n’arrêtes pas de faire le con, je ne te fais plus de montages… !’

La peur se lit dans le visage de Breito’S.
Il devient comme par magie docile. Ses canines rentrent, il redevient comme avant.

‘…Tu aurais pu y aller plus délicatement Michka’S, enfin, tu vois la bosse que j’ai là… ! Et vous donc, vous en avez profité, vous avez fait de l’excès de zèle… !’
‘…Et toi tu n’as pas fini de faire le clown… ! Hein… ?’






Breïtou’ S rétabli, la bande remonte vers les tours.
Ils arrivent en haut du donjon. Au sommet
Il fait sombre et on distingue à peine les alentours.

‘…Quel décor lugubre… !’ Lucia’S.
‘…Nous sommes dans les landes, Madame, mes aïeux m’ont déjà décrit autrefois ces lieux sinistres, n’oubliez pas que je suis descendante de marquis écossais… !’
‘…Et moi de lords Mayonnaises… !’
‘…Je ne mets pas vos paroles en doute… ! Madame.... !’ Le Guide.

Un rayon couleur argent éclaire la lande. On devine l’orée de la forêt

A suivre.



Revenir en haut Aller en bas
BIBICHETTE




MessageSujet: Re: LE FILM AU CHATEAU DES NAZES.   Dim 22 Nov - 13:00

Revenir en haut Aller en bas
breitou

avatar


MessageSujet: Re: LE FILM AU CHATEAU DES NAZES.   Dim 22 Nov - 13:15

Revenir en haut Aller en bas
breitou

avatar


MessageSujet: AU CHATEAU DES NAZES....XXII A XXIII   Dim 22 Nov - 20:02

22°.


Et là, à une centaine de mètres en dessous du donjon, sortie des arbres qui bordent le château, une dame tout nue, aux chevaux blonds tressée est assise, à califourchon sur un très bel étalon.




‘…C’est elle… ! Oui c’est elle, je la reconnais… !’ Breitou’S
‘…Qui elle… ?’ Les trois dames en même temps.
‘…LADY GODIVA DE CHATTER LAID… !’


La dame, sur son cheval, au port altier, les regarde. Elle est d’une blancheur immaculée.
Très belle et bien droite sur la croupe de sa bête. Immobile.
Elle regarde intensément Breïtou’S. Comme si ses yeux l’invitaient à une promenade équestre.



Elle lui fait du morse.

Sans réfléchir et prit par la magie, Breïtou’S se sent pousser des ailes.
‘…Je vais lui sucer les boutons… !’






Sous le regard de ses trois amies, il se lance dans les airs. Il plane.
Michka’S pressentant la suite, siffle, le cheval se déplace d’un mètre et voilà notre farfelu acteur pataugeant dans la boue. Il a raté la cible.

Breitou’S énervé par cette action non prévue dans le script prend une poignée de boue qu’il lance en direction de Michka’S. Elle l’évite et c’est Lucia’S qui la prend en pleine figure.

‘…C’st bizarre, la nuit se fait épaisse et ‘glueuse’… !’
‘…Vous venez de recevoir une tarte de chez Breitou’S .. ! Ma chère Lucia’S… !’ Suzann’S.
‘…Ô il aurait pu me l’offrir autrement… !’

Qu’à cela ne tienne, LADY CHATTER LAID décoche une flèche.
Qui se dirige vers Michkas’S qui l’évite encore. La flèche prend pour cible le derrière de Lucias’S….

‘…C’est le dessert ma chére… !’ Suzanne’S
‘…Drôle de film, je pense réfléchir pour le prochain… ! Prendre mon postérieur pour cocarde, excusez-moi du peu… !’ Lucia’S.
‘…Comme on vous comprend ma chère… ! Les risques des rôles… !’ Michka’S.

A suivre…

23°.


Lady CHATTEUR LAID se penche et ramasse son chevalier servant boueux qui se cale derrière elle. Nos deux acteurs prennent, sous les yeux des trois femmes, les profondeurs de la forêt. Breïtou’S enlace sa belle chevalière nue. Il sent l’odeur de sa peau, celle des champs verdoyants.

‘….J’ai attendu des siècles, chéri… ! Enfin tu es à mes côtés… !’
‘….A tes flancs… ! Ma douce colombe et tendre créature… !’
‘…Nous allons nous retirer dans un coin calme afin que nous puissions ‘discuter’… !’ Elle.
‘…Oui, discutons ma chère sous les ormes… !’

Ils arrivent dans un endroit que seule la Lady connaît.

‘…Descends et vient me rejoindre… !’

Breïtou’S met pieds à terre.

Elle enlace Breïtou’S. Il lui caresse ses deux beaux tétons bien droits et en chaleur.
Et là SOUDAIN…..Apparaissent deux canines ensanglantées.


‘…Oui, je te sucerai jusqu’à la moelle… !’

Une flèche inconnue sortie d’un fourré vient se planter dans le dos de la verrue de vamp.

‘…TU VOIS JE SUIS OBLIGEE DE VENIR A TON SECOURS… !...FADA… ! AU BON MOMENT… !’

La voix de Michka’S se fait entendre. Salvatrice, elle l’est la Michka’S.

‘…Tu ne vas pas nous faire courir toute la nuit, Breïtou’S… ?’ Suzanne’S.
‘…Dés que tu vois une croupe, tu cours toi… !’ Lucia’S.
‘…Il est en plein mirages, le pauvre… !’ Michka’S.
‘…On n’a plus le droit de faire ce qu’on veut avec vous sans que vous y mettiez votre grain de sel… !’ Breïtou.
‘…Michka’S te sauve de situations périlleuses et toi tu gémis, ingrat de Breïtou… !’ Suzanne’S.
‘…Madame Suzanne’S, déjà que j’en ai une sur mon dos alors pas de remarques qui ne figurent pas dans le script… !’

A suivre.
Revenir en haut Aller en bas
breitou

avatar


MessageSujet: AU CHATEAU DES NAZES XXIV...XXVI....   Jeu 26 Nov - 21:02

24°.

VIVI’S a entendu alors qu’il se prépare à jouer un autre plan.

‘…Et toi le farfadet TARFADET…. ? Soit poli avec … !’
‘…Toi la CALLE BASSE occupe toi de tes oignons… !’ Breïtou’S.
‘…Oui, taisez-vous au mieux fermez là… ! Michk’S.
‘…JE VAIS TOUS VOUS COUPER… !’ Albert. ‘…J EN AI MARRE DE VOUS…. ! JE NE PEUX MEME PAS ME PRENDRE UN Jacuzzi SANS QUE VOUS VOUS DISPUTIEZ HORS FILM… !’

‘…Soyez aimables mes frères entre vous… !’ Le rabbin Meyer’S.
‘…Barra ched blasteq enti… !’ Albert.
(…Tiens ta place toi…!’)

En haut, Monsieur Max’S marche toujours seul dans le Château. Il ignore que les autres ne le suivent pas. Sa lanterne a prit une tournure de vessie.

‘…Donc, ici vous avez la chambre des châtelains… !’
‘…Monsieur Max’S excusez nous, on ne vous suit plus… !’

A suivre.

25.


2° Plan.
LA VISITE AU LAC DU LOCH NESS


Le lendemain vers les 14 heures, après la nuit des horreurs, notre contingent bien héroïque et pas encore remis de la soirée d’épouvante ont rendez-vous avec Monsieur Max’S. Vers les 14 heures pour une promenade sur le lac du LOCH W’NESS.




Fatigués mais toujours prêts pour l’aventure, nos amis se retrouvent sur le pont de l’embarcadère à l’heure indiquée par notre guide Monsieur Max’S.

Une grande barque à moteur les attend. A son bord, LORD JAKSON



ancien amiral de l’armée coloniale. Grande moustache, barbe rousse bien rasée en collier. Il tire sur sa pipe. (Ici il est imberbe et sans pipe la famille m’a remis que ce document.)
Un gros nuage de fumée plane comme un halo au-dessus de sa grosse tête chauve.
‘…Good Morning Ladies and gentelemen… !’
‘…Good morning…!’ Répond la bande à la vole.
‘…Well, s’il vous play preney placise autour du paquebeau, de telle façon qu’il ne soit pas trop balancey… ! Il faut qu’il soit équilibrèy pour que je lé manœuvre bien sinon touch à l’eau au milieu du lagoune… !’ Ordonne l’ancien amiral.

Notre bande obéit aux ordres du grand militaire. Quinze fois médaillé.

‘Le paquebot’ en question, douze places assises démarre sous le coup de sifflet d’un matelot qui fait le salut.
Les amarres sont levées et voilà toute l’équipe qui vogue vers le grand large du lac dont on connaît la légende du monstre du LOCH W’NESS.
Le moteur du paquebot première classe ronronne.
Chacun de nos amis s’est muni d’un télescope pour guetter la bête de légende.

Une quart d’heure plus tard, en amont du lac, le ciel semble se dégager.
Toujours aux aguets, nos amis ne lâchent pas leur binocles prêts à toute éventualité.
Michka’S voulant profiter d’une large vue sur le lac monte sur le mât de cocagne.
Dix mètres qu’elle escalade avec beauté.
Elle se cale. Scrute l’horizon…Puis.

‘…REMOUS A BÂBORD….CENT CINQ METRES….. !’ Lance notre mousse.

‘…Barrey à droite… !’ Lance l’Amiral sénile.

‘…TENEZ LE CAP SUR TRIBORD… !’ Lance la ‘moussaillone’ emportée par son euphorie de marine retrouvée.

‘…Virey à tribord…!’ Lance l’Amiral.

A Suivre.


26°.


Le capitaine du navire, toutes sirènes dehors, gère la manœuvre.

‘…REMOUS DE PLUCH EN PLUCH FORTS…..50 METRES A BÂBORD… !’
‘…CAP 3° selcius ….18° terminus… !’

Et là Mon D ieu, sous les yeux effares de nos amis….Une tête de monstre sort de l’eau à 20 mètres du navire.

Michka’S bel fej’ya tombe comme une pomme dans les bras de la Douda.

‘…MERDE ALORS…MERDE DE MERDE ALORS….MIEUX SUR LA TËTE DU MONSTRE MAIS PAS DANS VOS BRAS….. ! BRETOU’S TU N ES JAMAIS LA DANS LES COUPS DURS…. ESPECE DE CON QUE TU ES…!


Breitou’S s’est caché dans la cale du navire.

Poupée s’évanouie, ça fait trois fois qu’elle le fait depuis le début du tournage.
Lucia’S part se réfugier dans la cale prés de Breïtou’S.

‘…Ah non pas vous ok ??? Je préfère me faire bouffer par le W’NESS que par vous.. !’*
‘…Et moi qui vous croyez aimante… !’
‘…AIMANTE… ! AIMANTE… ! Je n’attire que les vieilles mouches chapeautées… !’
‘…Impoli que vous êtes… ! Disgracieux… ! Voyou… ! GROSSIER PERSONNAGE…. !’

A cet instant le navire est touché sur son flanc par une masse connue.

En haut, c’est la panique.

Le monstre sort la tête de l’eau


et c’est une horrible chose qui tourne autour du paquebot de luxe.
Nos amis organisent la défense du navire.
Michka’S s’est ceinte la tête d’un bandana avec deux têtes de mort imprimées sur le tissu.

‘…Attends tu vas voir…!’

A suivre.
Revenir en haut Aller en bas
breitou

avatar


MessageSujet: AU CHATEAU DES NAZES XXVII...XXIX   Jeu 3 Déc - 20:31

27°.

Mam’S a mit un petit pantalon court, genre caleçon serré, rouge. Un bandeau à la Moche Dayan couvre son œil gauche.

Suzanne s’est transformée en capitaine CROCHU.

FANFINA’S a prit une couleur cire pour son costume de pirate.

VIVI’S s’est posé une attelle au pied. Il est cul jatte avant il était cul tout court.

Meyer s’est prit un air de bandit de grand chemin. Avec une capote en laine, une tarboucha pend sur son visage.

Breitou’S est remonté pour affronter le monstre. Habillé en Tarzan.

Lucia’S a préfère une tenue plus modeste, couleur caca d’oie. Jane en caca d’oie.

Le monstre est là devant eux, prêt à en découdre.
Nos amis se sont mit tous sur le bâbord.
Ils attendent la première offensive du Ness.

Michka’S prépare son lasso.   

‘…VIENT MON PETIT VIENT … ! Tu vas voir de quel lasso je me chauffe… !’
(mena promenade ou rabi).

‘…BREITOU LORSQUE JE TE L ORDONNE TU ME COUVRES OK ????’
‘…AVEC QUOI… ?’
‘…AVEC …AVEC….AV EC….TES CONNERIES….J’ETAIS PENARDE CHEZ MOI ET ME VOILA EN JA……QUETTE …. ! FAIRE LA CORSAIRE SUR UNE FELOUQUE PIRATE… !’

Le monstre se rapproche.

A Suivre.

28°.

SUZANNE’S lui lance une orange.
Mamili’S pointe son doigt.
Meyer’S par la trouille s’est bandé les yeux.
Lucia’S lance son chapeau qui atterrit sur la tête de l’immonde bête.
Poupée’S soupe au lait s’est réfugiée sous la banquette de l’Amiral.
L’Amiral a prit la poudre d’escampette sur une bouée sans dire au revoir aux touristes.

Avec habileté, Michka’S lance son lasso en plein dans le mille.
La tête du monstre est prise dans le nœud coulant.
Michka’S monte sur le cordage et se laisse glisser jusqu’à approcher le monstre qui se débat.
Elle arrive à sa hauteur, lâche la corde et s’agrippe au cou du Ness.

‘…Tiens un acompte d’abord… !’

Elle lui envoie un magistral coup de poing dans l’œil.

SUZANNE’S arrive et monte sur le dos de la bête presque assommée.
MAMILI’S accourt courte sur pattes. Elle prend les arrières du monstre.
Breitou’S arrive à la rescousse. Il l’attaque sur son flanc.
Albert’S sur la berge sur l’affrontement caché derrière un talus.


Le monstre se défend bec et ongles.
Michka’S ne lâche pas la tête de la bête.
Elle lui mord l’œil.
Un hurlement de terreur, comme je ne vous raconte pas, balaie la lande écossaise et arrive jusqu’aux oreilles de la CAMILLA… !’

‘… O choking…! What is’it…!’ Darling… ?’
‘…La bande des crazys…! Darling with JacauyYYYY in head… !’

A suivre…

29°.

Michka’S lui enfonce deux doigts dans les narines, khit. En plus de la morsure.

‘…Parce que tu t’appelles VIVI’S, je vais te déchirer salaud… !’

SUZANNE’S avec sa machette coupe la queue du monstre.

‘..Ca t’apprendras à nous emmerder depuis des siècles… !’


MAMILI’S….

‘…Tu croyais nous faire peur et bien tiens connard de monstre… !’





Elle lui éperonne le flanc avec une aiguille à tricoter.

Le monstre est à bout de force.
Il commence à montrer des signes de faiblesse.
Michka’S toujours elle, entoure la tête de l’hideuse bête avec une grosse corde.

‘…Bon les amis, il est au point, on va le ramener sur les berges du lac.

La smala regagne le navire et traîne le Ness complètement groggy.



Ils mettent pieds à sec.
Le monstre est tiré sur la terre ferme.

On le débarrasse de ses cordages.

On le pèse .158 Tonnes.

‘…Qu’est ce qu’on va en faire à présent…?’ Breïtou’S


‘ …DU MECHOUI…… ! Arrosé de vin blanc. On en a pour 120 ans à se farcir ce W’ness… !’ Michka’S

Et Monsieur Steph’S qui clique.

A suivre.
Revenir en haut Aller en bas
breitou

avatar


MessageSujet: AU CHATEAU DES NAZES...XXX...XXXII   Jeu 10 Déc - 19:02

30°

3° IEME PLAN.




La séance de spiritisme




M. Max’S. Notre guide chevronné dans le guidage au laser.
Il fume le cigare hollandais. AMSTERDAMEER.
Une belle prestance et surtout deux fines moustaches coupées courts qui le font ressembler à un vieux lord anglais à la retraite. Vêtu d’un beau kilt à plis en tweed écossais,

Mannequins buveurs en kilts écossais.


Il tient à la main une canne au pommeau sculptée au nom de son ancêtre. Lord Habibron.

Un vieux souvenir de cet ancien colonel qui servi dans le très célèbre corps d’élite de la Horses’Britich’s Bengali’s. Il fut décoré par sa majesté la reine Victoria de l’ordre impérial du Scoth Whyscus.

M. Max’S fait ce métier depuis l’âge de 18 ans. Après avoir obtenu son diplôme de Master Guide Scotlich de Harvard. Aucun doute sur ses compétences, il connaît tous les coins et recoins des landes écossaises. Les châteaux lui sont familiers.
Il propose une nouvelle fois ses services au groupe qui déjeune dans le jardin du château avant la visite qu’il se prépare à faire le lendemain, LE LAC DU LOCH NESS.

A suivre…

31°.














‘…Good morning, mesdames, messieurs…. ! Je me présente, je chouis M. Max’S, le guide qui doit vous amener demain vijiter le célèbre lac… !’
‘…Good morning M. Maw’S… !’ Lui répond SUZANNA’S.
‘…Chan vouloir vous pértourber, je voudrais vous proposey oun séance de spiritisme pou cet night, si possible ???? En tirant sur son gros cigare.
‘…Chic alors… ! Ben je pense que la bande trouve cela originale, d’autant plus que ce n’est pas l’esprit qui manque chez nous…. !’ Lance M…..’S.
‘…Dans che cas, chi vous êtes ok, je vous donne randey-vous che soir, dans la challe du châteauw que je connay parfaitemant… ! Dijan 23 heures 35, exactly…. ! D’autant plouch que nous cherons dans la pleine loune…. !’
‘….Nous serons présents, M. Mas… !’

Tous en chœur.

‘…Max’S… !’
‘…MaX’SSS… !’ Vivi’S.

Rendez-vous fut donc prit pour l’heure précipitée plus haut. Soit minuit moins quelques poussières. Dans la salle des armures. Une salle aussi vaste qu’une nef de cathédrale.
Un quatuor de vieilles armures, sentinelles d’un vieux temps éculé, hallebardes encore debout dans leurs bras, ils veillent sur d’antiques lambeaux de rideaux en passementerie sur lesquels ont peu voir les armoiries des anciens châtelains. Du moins pour ce qu’il en reste.
Des candélabres, disposés dans les coins, autrefois en bronze, ont perdu leur bronzage; Ils ont viré à la couleur vert de gris ; les supports de bougies gisent à terre, abandonnés à leur triste sort. Comme si le temps les avait décapités. Cruel destin.

Des larmes de cire séchées depuis des siècles égratignées sans doute par les morsures de rongeurs sauvages livrés à eux même, gisent sur le carrelage ébrèche posé en forme de damier. Elles ressemblent à des arapèdes noires collées sur un rocher mousseux goulettois.
Vestiges d’un temps d’outre tombe.

Les fresques au plafond ont rejoint les cimetières des arts. Une salle froide, humide propice à tous les revenants. Une atmosphère qui sent l’asafoetida.
(Une pierre qui sert d’encens mais qui pue. Elle a la propriété en magie d’éloigner les mauvais esprits. Sans qu’elle soit déjà brûlée, l’odeur est déjà fort désagréable)

Il y règne un lourd silence dérangé seulement par les claquements des portes et des fenêtres tombées en ruines, par temps venteux
Une odeur d’excréments pèse sur l’atmosphère.

Voilà décrit l’endroit où va se dérouler la séance de spiritisme.

A Suivre.

31°.






Les instructions vestimentaires du guide ont été suivies à la lettre par nos chers visiteurs.
L’accoutrement est de mise. Cagoule et grand manteau noir pour nos amateurs de sensations fortes.

Minuit moins dix.

M. Max’s est au rendez-vous, aussi précis qu’une montre suisse.
Habillé d’un long manteau noir qui chatouille le sol. La tête est recouverte d’une cagoule. Il tient sa canne d’une main tandis que l’autre tient une lampe à pétrole.

Les autres compagnons sont là aussi sur le perron. Habillés de la même façon. Aucun échange verbal.
Pas un regard échangé, le moment est solennel.
La démarche aussi. On a l’impression que nos acteurs ont fait du spiritisme durant toute leur vie.

M. Max’S ouvre le grand portail et la noble assemblé y pénètre sous la clarté des bougies que le guide avait prit soin d’allumer six heures auparavant avant la séance.

On y voit sous la lumière des chandelles une grande table ronde rustique, nue, en chêne massif entourée par 12 chaises, bien âgées en vieux bois et rongées parles mites.


Un hululement lugubre de hibou sorti d’on ne sait où donne le frisson.

‘…Acheyez-vous, chers compagnons… !’ Ordonne le maître de cérémonie M. Max’S.

Tout le monde obéit. Dans un silence à couper au coutelas.

A suivre.

32°.


‘…La séance va commencher. Lorchque je vous le demanderéyYY vous pocherez vos ‘questions’ avec préchision et churtout n’echayez pas de tromper l’echprit qui va interchéder pour chelui ou chelle qui voudrait chavoir… !’ Dit t’il d’une voix assurée… ‘.. Plachez vos mains sur la table de telles fachons que vos auriculaires se frôlent sans se toucheyYY… ! A plat, paumes sur la table…. !


‘…Comme chechi… !’
‘…Chi compris… !’ SUZANNA'S.

Chacun des participants épient l’autre sous la cagoule.

Poupée’S…

‘…Jet’ni jouffi… !’ (J’ai mal au ventre.)
‘…C’est la peur, ne t’inquiètes pas même si tu chies personne n’entendra rien ni ne sentira rien… !’ SUZANNA’S.

Le président de séance ferme les yeux et lève les bras au dessus de sa tête.
Invitant l’esprit.

‘…ATATOR….ATATOORRRRRR…. ! Je suis là… !’

Silence, rien ne se produit.

‘…ESPRIT D’ATATOR…. ! Es-tu làAAA… ?’

Michka’S en chuchotant.

‘..A travers il doit être… !’

Au second appel, les flammes des bougies vacillent.

‘…Esprit D’ATATOOOOOOR… ! Si tu m’entends frappe deux coups sur la table… !’

Les lambeaux des tentures frissonnent sous le troisième appel.

Enfin, on entend deux coups ‘under the table.’



A suivre.

Revenir en haut Aller en bas
breitou

avatar


MessageSujet: Re: LE FILM AU CHATEAU DES NAZES.   Jeu 14 Jan - 16:48

33°.


Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit


SUZANNA’S

‘….En dalli jé Atator… !’

Poupée’S risque de s’évanouir par l’effroi. Le visage de Vivi’S est pâle. Suzanna’S tremble des mains.
Michka’S Madame la Comtesse rit sous cape, elle se retient pour ne pas étouffer par les rires.
Mam’S est au bord de la syncope. Ses belles gambettes trépignent de joie.
Breïtou’S est impassible. Meyer’S claque des dents.
Taw’S prie mentalement.
Braham’S a le visage aussi livide qu’un linge.
Lucie’S sent sa ménopause redoubler d’énergie. Elle a chaud, elle a froid, elle est transie de froid et de peur. Son chapeau est prit d’une crise nerveuse, il veut s’en aller.
M. Steph’S très absorbé par ce qui passe essaye de comprendre la supercherie.
Il écrit mentalement le déroulement de l’opération sans en être convaincu.

‘…Esprit d’ATATORRRRRR…. ! Soit le bienvenu parmi nous ce soir… !’

La table commence à tourner légèrement.

Enfin M. Marx’S.

‘…Y’a-t-il parmi vous quelqu’un qui veut parler avec son anchêtre… ?’

Silence …Puis…

‘…Moi…!’ Vivi’S.
‘…Quelle est votre question M. VIVI’S… ?’
‘…Je voudrais parler à un de mes ancêtres. Mort il y a 152 ans… ! Il s’appelait Ben Hrouchout… Dit Gugguss… !’

‘…Quel chou… !’ Michka.

‘…Esprit D’ATATOR…. ! Peux-tu intercéder en sa faveur… ! Faire venir l’esprit de Hrouchout dit Gugguss….. ?’

La table tourne d’un cran. …Le dernier volet du balcon supérieur semble briller.
Une forme blanche et vaporeuse encadre le chambranle.

‘…Je suiIIIIIIs GUGGUSS….. !’
‘…Si tu es Gugguss… ! Donne-nous des preuves…!’ Questionne M. Max’S

Nos amis sont sous le coup de la surprise. On retient son souffle.

‘…J’ai vécu en Tunisie il y a 152 ans… ! Je suis né le 15 Mars 1845… ! J’étais charpentier… !’

Vivi’S….

A Suivre.


34°.


‘…Faux, il ment, Gugguss que son âme repose en paix est né en 1855 était glacier… !’

‘…TU MENS ESPRIT … ! Tu n’es pas GUGUSS… !Va t’en… !’

‘…AHAHAHAHAHHAHAHAHAHAHAHAHAHAAH… !’


Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit


Le faux esprit disparaît….

‘…AttATOR…. ! C’était un malin, appelle nous le vrai GUGGUSSSSS était glacier… !’
‘…ESPECE DE BLID QUE TU ES TOI VOLEUR…ESCROC D ESPRIT… !’ Suzanne’S.

Apparaît une autre forme en blouse blanche…

‘…Je suis l’esprit de GUGGUSS…. ! Je suis là mon fils Vivi’S… ! Oui, j’étais glacier à la Souccat… ! Mes enfants s’appelaient Gustave, Andréa, Juliette … !’

‘…Oui c’est vrai… !’ répond Vivi’S enfin rassuré et surtout ému… !’
PAPIIIIIIIIII… !’ Tout heureux de voir son ancêtre vaporeux.

‘…C’est moi qui est inventé la mayonnaise en glace qu’on appelle aujourd’hui ZABAYON… !’

‘…Oui, c’est vrai… !’

Poupée s’est évanouie sous le coup des révélations.

‘…Comment vas-tu Papi ???’
‘…MALLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLL…. ! Très malLLLLLL…. ! Plus que MALLLLLLL….. !’

Mam’S rote ses gaz.

A suivre.
Revenir en haut Aller en bas
breitou

avatar


MessageSujet: Re: LE FILM AU CHATEAU DES NAZES.   Jeu 14 Jan - 16:58


33°.


Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit


SUZANNA’S

‘….En dalli jé Atator… !’

Poupée’S risque de s’évanouir par l’effroi. Le visage de Vivi’S est pâle. Suzanna’S tremble des mains.
Michka’S Madame la Comtesse rit sous cape, elle se retient pour ne pas étouffer par les rires.
Mam’S est au bord de la syncope. Ses belles gambettes trépignent de joie.
Breïtou’S est impassible. Meyer’S claque des dents.
Taw’S prie mentalement.
Braham’S a le visage aussi livide qu’un linge.
Lucie’S sent sa ménopause redoubler d’énergie. Elle a chaud, elle a froid, elle est transie de froid et de peur. Son chapeau est prit d’une crise nerveuse, il veut s’en aller.
M. Steph’S très absorbé par ce qui passe essaye de comprendre la supercherie.
Il écrit mentalement le déroulement de l’opération sans en être convaincu.

‘…Esprit d’ATATORRRRRR…. ! Soit le bienvenu parmi nous ce soir… !’

La table commence à tourner légèrement.

Enfin M. Marx’S.

‘…Y’a-t-il parmi vous quelqu’un qui veut parler avec son anchêtre… ?’

Silence …Puis…

‘…Moi…!’ Vivi’S.
‘…Quelle est votre question M. VIVI’S… ?’
‘…Je voudrais parler à un de mes ancêtres. Mort il y a 152 ans… ! Il s’appelait Ben Hrouchout… Dit Gugguss… !’

‘…Quel chou… !’ Michka.

‘…Esprit D’ATATOR…. ! Peux-tu intercéder en sa faveur… ! Faire venir l’esprit de Hrouchout dit Gugguss….. ?’

La table tourne d’un cran. …Le dernier volet du balcon supérieur semble briller.
Une forme blanche et vaporeuse encadre le chambranle.

‘…Je suiIIIIIIs GUGGUSS….. !’
‘…Si tu es Gugguss… ! Donne-nous des preuves…!’ Questionne M. Max’S

Nos amis sont sous le coup de la surprise. On retient son souffle.

‘…J’ai vécu en Tunisie il y a 152 ans… ! Je suis né le 15 Mars 1845… ! J’étais charpentier… !’

Vivi’S….

A Suivre.


34°.


‘…Faux, il ment, Gugguss que son âme repose en paix est né en 1855 était glacier… !’

‘…TU MENS ESPRIT … ! Tu n’es pas GUGUSS… !Va t’en… !’

‘…AHAHAHAHAHHAHAHAHAHAHAHAHAHAAH… !’


Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit


Le faux esprit disparaît….

‘…AttATOR…. ! C’était un malin, appelle nous le vrai GUGGUSSSSS était glacier… !’
‘…ESPECE DE BLID QUE TU ES TOI VOLEUR…ESCROC D ESPRIT… !’ Suzanne’S.

Apparaît une autre forme en blouse blanche…

‘…Je suis l’esprit de GUGGUSS…. ! Je suis là mon fils Vivi’S… ! Oui, j’étais glacier à la Souccat… ! Mes enfants s’appelaient Gustave, Andréa, Juliette … !’

‘…Oui c’est vrai… !’ répond Vivi’S enfin rassuré et surtout ému… !’
PAPIIIIIIIIII… !’ Tout heureux de voir son ancêtre vaporeux.

‘…C’est moi qui est inventé la mayonnaise en glace qu’on appelle aujourd’hui ZABAYON… !’

‘…Oui, c’est vrai… !’

Poupée s’est évanouie sous le coup des révélations.

‘…Comment vas-tu Papi ???’
‘…MALLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLL…. ! Très malLLLLLL…. ! Plus que MALLLLLLL….. !’

Mam’S rote ses gaz.

A suivre.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LE FILM AU CHATEAU DES NAZES.   

Revenir en haut Aller en bas
 
LE FILM AU CHATEAU DES NAZES.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» je cherche des films d'horreur genre maison hanté et diable
» Les films rares et/ou introuvables en DVD zone 2
» Mon film Castlevania
» Le chateau ambulant
» [ANDROID - JEU : ARMY OF DARKNESS] défendez le chateau d'arthur [Gratuit]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE THEATRE DE BREITOU :: MES PIECES DE THEATRE-
Sauter vers: